La Trame Verte et Bleue pour préserver la biodiversité

Le 7 décembre, à l’invitation de Gilles Vilard maire de Lavercantière, Hélène Dupuy de l’association toulousaine Nature Midi-Pyrénées intervenait à l’Ostal pour sensibiliser à la notion de «Trame verte et bleue». Cette nouvelle approche des politiques d’aménagement du territoire met en évidence la nécessité de rétablir des continuités écologiques (via des corridors) permettant à la faune et à la flore locales de survivre, voire de prospérer.

Quelques Grenelle de l’environnement plus tard, la Trame Bleue (cours d’eau, mares, étangs, tourbières, zones humides…) et la Trame Verte (forêts, prairies, haies, bosquets, ripisylves…) doivent désormais être identifiées et intégrées dans des projets de PLU (ou dans les PLU existants) suivant le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) validé en mars 2015 pour la région Midi-Pyrénées avec application obligatoire dans les trois ans suivants.

D’où un important travail de diagnostic et de prise de conscience des décideurs.

Le tour de table de cette réunion a cependant permis d’identifier des réticences dues à des problèmes locaux : pourquoi l’interdiction d’enrochement pour préserver un captage de source, incidence des préconisations sur l’habitat individuel, certains ont posé clairement la question : «oui à la préservation des espèces menacées, mais pas forcément au détriment des humains et de leur schéma de vie».

Il faudra beaucoup de réunions de ce genre pour réconcilier toutes les sensibilités.

 

12 commentaires pour “La Trame Verte et Bleue pour préserver la biodiversité

Les commentaires sont fermés