Le but de l’association “l’Outil en main” Transmettre le savoir-faire

outil en mainL’association l’Outil en main de Cahors et du Quercy a fait sa rentrée mercredi à l’école des métiers. Son but est de mettre en lien des artisans retraités et des enfants.

Transmettre un savoir-faire, tel est le maître mot de l’Outil en main. Tous les mercredis, de 14 heures à 18 heures, des enfants de 9 à 14 ans suivent des ateliers de plomberie, maçonnerie, électricité, pâtisserie, taille de pierre, vannerie ou couture. Ils sont encadrés par des artisans à la retraite, bénévoles, soucieux d’initier les enfants à ces différentes pratiques. «Nous existons de puis 1994 à Cahors. Mais je l’avoue, nous manquons de gens de métier. Nous sommes également preneurs d’outils, des marteaux, des burins dont les gens n’ont plus l’utilité», précise Jean Escaffre, président de l’association, ancien enseignant en plomberie à l’école des métiers.

Bon an mal an, les vocations ne manquent pas. Les enfants passent dans tous les ateliers au cours de l’année. À la fin, tous se retrouvent au self pour un goûter, dont les gâteaux sont confectionnés par les enfants.

Lucas, 12 ans, en est à sa troisième année d’inscription. «J’ai fait de l’électricité, de la menuiserie, de la peinture, mais ce que je voudrais être, c’est pâtissier», confie Lucas. Grâce à l’Outil en main, il a réalisé des nichoirs pour les mésanges, des vide-pots en céramique. Il a donné à d’autres l’envie de venir : Mathilde, 12 ans qui veut être fleuriste, ou Lohis, son petit frère de 9 ans. Lui aimerait créer «des choses», comme Lucas.

Aurélie Durand, couturière, est bénévole depuis l’origine de l’association. «Je suis venue à la retraite, on m’avait sollicitée. On donne aux jeunes les premières bases de notre métier, explique-t-elle. Personnellement, ça m’apporte une satisfaction de les voir s’intéresser à ces métiers.» «L’objectif est de montrer que ce qu’ils vont faire est à but utile, conclut Jean Escaffre. Et surtout, leur faire connaître des professions que le système scolaire ne leur révèle pas.»


Le chiffre : 50

Enfants >Ateliers. C’est le nombre d’enfants inscrits dans les divers ateliers du Lot.


À Figeac et Puy-l’Évêque aussi

Outre Cahors, l’Outil en main du Quercy, les intervenants, les enfants accompagnés de leurs parents sont accueillis à l’atelier de Figeac, 36 rue Émile-Zola, et à l’atelier de Puy-l’Évêque, sous l’office de tourisme. En début d’année, l’association observe une période d’adaptation de l’enfant, durant un mois. Si celui-ci ne peut s’adapter aux règles de base, l’association est obligée de s’en séparer, sans remboursement des frais d’inscription, de l’ordre de 65 € par an. Contact à la Maison de l’artisan au 05 65 35 08 01.