Le Lot abrite désormais une réserve naturelle nationale d’intérêt géologique. Elle couvre 21 communes

Empreinte de patte de ptérosaure à Crayssac, il y a 150 millions d'années

Empreinte de patte de ptérosaure à Crayssac, il y a 150 millions d’années

Entre le camp militaire de Caylus et la vallée du Lot, plus Crayssac pour sa Plage aux ptérosaures.

Le classement en réserve naturelle nationale se justifie notamment par la présence de nombreuses phosphatières d’une très grande richesse paléontologique qui constituent une exceptionnelle séquence continentale qualifiée de laboratoire naturel de l’évolution par le CNRS. Ce classement va permettre une meilleure protection des 59 sites, répartis sur environ 800 hectares. Cela va permettre une protection du sous-sol, notamment pour éviter les pillages.

Le Parc s’est porté candidat pour devenir gestionnaire de cette réserve naturelle nationale d’intérêt géologique, la première en Midi-Pyrénées. Deux emplois dont un poste de conservateur doivent être créés. Cette réserve représente un réel enjeu de préservation, d’éducation y compris sur le plan scientifique et surtout en termes de développement touristique. En septembre prochain, Catherine Marlas, présidente du Parc naturel régional, ira en Finlande porter la candidature du Parc lotois au label international European Geopark auprès de l’Unesco.

Plage aux ptérosaures: Ouvert du 28 juin 2015 au 31 août 2015 de 10h30 à 17h30 sauf le Vendredi – Samedi

Phosphatière cloup d'Aral

Phosphatière cloup d’Aral

Site touristique

Site pédagogique