Les communautés de moins de 5 000 habitants ne sont plus recevables

CONGRES DES MAIRESNon, il n’y aura pas de nouvelle réunion de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) dans le Lot : c’est la réponse du ministre Jean-Michel Baylet au sénateur Gérard Miquel.

Le sénateur du Lot avait contacté le ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, pour demander une nouvelle réunion de la CDCI.

Il souhaitait s’inscrire dans un rôle de «médiateur» au bénéfice des communautés de communes de Gourdon et Labastide-Murat, qui refusent de fusionner. Mais le ministre est «resté sur sa position», commente Gérard Miquel.

La cause était perdue d’avance, Jean-Michel Baylet a rappelé ce qu’il avait déjà énoncé au congrès des maires du Lot : «Il m’a dit que nous avions épuisé tout ce que permettait la loi, et que légalement, il n’était pas possible de réunir une nouvelle fois la CDCI.»

Pour la députée de la circonscription, Dominique Orliac, le territoire a «manqué l’opportunité d’un grand Causse central en 2012», quand le rapprochement de Labastide-Murat et Gramat a échoué. Aujourd’hui, «les communautés de moins de 5 000 habitants ne sont plus recevables, et la CDCI s’est prononcée démocratiquement.»

Reste donc à la préfète du Lot de veiller à la fusion des deux communautés de communes.

HB La Dépêche

Même sujet:

300 élus manifestent à Cahors contre les nouvelles intercommunalités

Opposition au projet de fusion des deux communautés

Fusion de Quercy-Bouriane et Labastide-Murat malgré Aurélien Pradié

 

1 commentaire pour “Les communautés de moins de 5 000 habitants ne sont plus recevables

Les commentaires sont fermés