Limitation de vitesse et responsabilité des collectivités locales

L’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h, concernant environ 400 000 kilomètres de routes, avait été décidé par le Premier ministre Édouard Philippe et appliquée au 1er juillet 2018. Il s’agissait de sauver “300 à 400 vies par an” après une recrudescence de la mortalité routière entre 2014 et 2016, suivie d’une baisse en 2017. Dans les départements de la région, maintenant que l’assouplissement de ce 80 km/h a été voté, l’heure est à la réflexion et/ou aux choix.

Pas de mesure précipitée de prise dans le Lot. Serge Rigal, le président du département confirme que le sujet sera débattu à la prochaine réunion du bureau du département. Il s’entretiendra également à ce sujet avec le préfet du Lot. “Nous allons bien étudier la question de responsabilité en cas d’accident et essayer d’apporter de la cohérence , entre 70, 80, 90, 110 km/h, les automobilistes risquent de s’y perdre”. Il a également rappelé que le département du Lot consacre 45,70 M€ aux infrastructures routières avec une priorité absolue à la sécurité des usages de la route.

extrait de La Dépêche

 

6 commentaires pour “Limitation de vitesse et responsabilité des collectivités locales

  1. Frédéric Landes
    dimanche, 9 juin 2019 à 18:36

    Avec l’accident de vayrac survenu aujourd’hui, déjà 7 morts cette année dans le LOT!!! Est ce le bon moment pour un assouplissement des 80km/h?

    • mireille
      mercredi, 12 juin 2019 à 11:24

      le fait de réduire ou non la limitation de vitesse n’empêchera pas les “cinglés de la route” à continuer de conduire comme des fous – Déjà si l’on faisait en sorte de sanctionner toutes les infractions commises, je suis sure qu’il y aurait moins d’accident
      entre autres, les personnes qui ne mettent jamais leur clignotant aux endroits stratégiques et qui croient être prioritaire ….

  2. christian michel
    lundi, 10 juin 2019 à 09:26

    Bonjour, je fais plus de 600 kms par semaine sur les routes du Lot et vue l’état de dégradation des revêtements je ne suis pas pour revenir aux 90 km/h. Sur des trajets moyens la différence en temps est insignifiante.

    • jevouslis
      lundi, 10 juin 2019 à 09:37

      A Christian Vous faites plus de 600 km par semaine et vous pensez que Figeac c’est trop loin pour travailler. Je connais beaucoup de personnes dont la société est à Toulouse ou à Paris, ils y vont de temps en temps et tous les jours ils font du télétravail, des téléconférences. On peut être pour ou contre mais le travail a changé.

      • christian michel
        lundi, 10 juin 2019 à 14:09

        Quelle blague votre réponse rien a voir avec le fait que je fasse 600 kms par semaine pour mon activité et le fait des 80 km/h et oui pour aller a Figeac tous les jours pas la même musique que pour aller sur les foires et marché et faire une tournée dans les petits villages du causse. J’ai fait pendant des années Compiègne-Paris et je peux vous dire que c’est éprouvant a la longue et qu’ils s’installeront la bas. mais bon vous êtes pas objective, je l’ai déjà constaté dans vos commentaires.
        Bonne fin de journée

        • jevouslis
          lundi, 10 juin 2019 à 14:40

          J’essaie d’être objective. C’est superbe ce que vous faites vous mettez de la vie dans les villages, comme vous je crois que c’est pénible de faire Gourdon-Figeac tous les jours mais je le redis le travail a changé on utilise de plus en plus le numérique, beaucoup ne travaillent plus dans leur entreprise, il y a de plus en plus de sous-traitants (comme Pradel à GOURDON) et il faut penser à ça pour développer Gourdon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.