Madame Yvonne à guichets fermés !

Un véritable succès ! La salle de Flottes était archicomble samedi pour accueillir la Troupe éphémère et Improbable, qui a su captiver les spectateurs et les entraîner, à la suite du célèbre journaliste Albert Londres, dans les maisons aux rideaux roses du Buenos Aires des années trente. Le sujet n’était certes pas léger mais le père du journalisme moderne a su agrémenter son enquête d’une bonne dose d’humour et d’ironie mordante.

Un grand bravo aux comédiens et à Marie-Anne Étienne pour sa mise en scène rythmée et son grand respect du texte “Le chemin de Buenos Aires”. Entre rires, émotion et réflexion, ce spectacle a été très apprécié. Du théâtre de grande qualité et des artistes qui ont su recréer l’atmosphère de ces années là en Argentine, argot de la pègre, charme désuet des demoiselles et tangos divinement dansés, tout y était, même quelques hommes parmi les spectateurs priés de se rendre sur scène et d’attendre derrière le rideau…

Le repas qui a suivi, préparé et servi par les bénévoles dans la cour de l’ancienne école de Flottes, a permis de prolonger la soirée agréablement. Les artistes ont été chaleureusement félicités et les échanges allaient bon train entre public et acteurs.

Prochain rendez-vous le samedi 9 novembre, salle Daniel-Roques, avec « Veil/ Badinter » du théâtre documentaire suivi d’un échange animé par deux avocats invités. On vous en dira plus très vite mais les réservations sont déjà ouvertes au 07 68 56 08 35.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.