Maintien d’ activité dans la construction

Le Gouvernement vient de faire savoir qu’un accord avait été trouvé avec les professionnels du BTP pour assurer le maintien d’une certaine activité sur les chantiers. C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse diffusé ce samedi 21 mars, à la mi-journée. “Les représentants des entreprises du BTP et le Gouvernement se sont accordés sur plusieurs principes permettant de renforcer, dans les tout prochains jours, la continuité de l’activité du secteur et la poursuite des chantiers”, peut-on y lire. Les pouvoirs publics souhaitent ainsi rassurer les acteurs sur des points qui pouvaient les décourager de reprendre leurs activités, notamment leurs responsabilités en matière de prévention des risques et de respect des délais et d’exécution des chantiers.

Batiactu

Ciquez sur l’image pour agrandir

1 commentaire pour “Maintien d’ activité dans la construction

  1. jevouslis
    mercredi, 25 mars 2020 à 20:22

    Serge Rigal Président du département: “j’ai donc décidé l’arrêt de nos chantiers conduits en partenariat avec des entreprises du secteur privé, sur un certain nombre de bâtiments du Département (les collèges en particulier) et sur nos routes. Il en va tout autant de la protection des salariés des entreprises que de celle de nos agents. Une seule dérogation sera acceptée. Elle concernera les entreprises qui s’engageront à travailler avec un seul salarié sur le chantier, en l’absence de toute autre entreprise. Nos partenaires économiques lotois me comprendront et savent combien notre collectivité s’est toujours efforcée, autant que possible, d’accompagner les activités, qu’elles soient industrielles, artisanales, commerciales, agricoles ou touristiques. Nous avons toujours su répondre présent, dans le cadre de nos missions. Nous savons tous aujourd’hui que se déplacer, travailler en collectif, y compris sur un chantier, malgré toutes les précautions, augmentent les risques de propagation du virus. Pourtant, notre premier combat, aujourd’hui est bien là. Nous devons le mener avec détermination. Je le répète : c’est une question de vie ou de mort. Il sera temps, après, de se relever et de participer au redressement de l’économie du pays. Sachez que le Département y contribuera aussi et n’attendra pas la fin de cette crise pour s’engager en faveur d’initiatives solidaires dont je ne manquerai pas de vous faire part prochainement. Par ailleurs, je demande au monde agricole lotois et aux grandes surfaces alimentaires de notre territoire de travailler très étroitement ensemble. Les grandes surfaces s’honoreraient à privilégier systématiquement les circuits courts. Il faut pour cela que nos agriculteurs s’organisent collectivement. Il en va de la survie d’un pan de notre économie lotoise”.
    Serge Rigal Président du département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.