Mesures envisagées par E.Macron et E.Philippe lors de la Conférence nationale des territoires

Mesures présentées lors de la Conférence nationale des territoires au Sénat le 17 juillet:

Création d’une agence de la cohésion des territoires. Elle aura « aura vocation à travailler en lien direct avec les régions, à penser l’appui en ingénierie publique dans le rural et les territoires les plus périphériques et à créer une logique de guichet unique pour les territoires ruraux et les villes moyennes »

Couverture intégrale en haut et très haut débit du territoire « d’ici la fin de l’année 2020 », au lieu de 2022, avec si nécessaire des mesures s’imposant aux opérateurs.

Et sur un tout autre sujet, un moratoire sur toute fermeture de classe : « il n’y aura plus de fermetures de classes d’ici là »

Revue générale des normes, avec le principe du 2 pour 1: pour toute nouvelle norme pesant sur les collectivités territoriales, deux autres devront être supprimées”.

Les élus locaux pourraient “expérimenter de nouvelles politiques publiques, mais aussi innover avec un droit à l’expérimentation simplifié”

Organisation territoriale à la carte. « les territoires savent le mieux l’organisation qui est la mieux pour eux. » «communes nouvelles, regroupements portés par les collectivités, les rapprochements souhaités par certains départements » seront encouragés.

Il faut engager une réduction du nombre des élus locaux

Le secteur public local  devra économiser 13 milliards d’euros  sur le quinquennat, et non pas 10 comme envisagé pendant la campagne électorale.

suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Elle représente 34 % des recettes fiscales des communes. Elle doit être compensée par l’état mais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.