Niveau d’étiage de la Dordogne menaçant pour les poissons.

étiage

Situation actuelle de la Bave

L’étiage, c’est le moment où les rivières atteignent les niveaux les plus bas, ce qui limite la circulation des espèces aquatiques et menace les habitats. Son intensité actuelle, que nous avons pu constater ce lundi 15 août, si elle se poursuit, risque d’aboutir à des ruptures d’écoulement et générer concrètement des situations de rivières à sec. Il pourrait s’en suivre des mortalités pour la faune aquatique.

Sur le bassin de la Dordogne amont, les conditions climatiques actuelles amènent les constats suivants : sur le Mamoul un débit de 180 l/s mesuré par les techniciens d’Epidor à Prudhomat, la Bave à 1 000 l/s à Saint-Médard-de-Presque et la Sourdoire à 140 l/s à Vayrac ce qui met ces rivières en situation difficile. Sur le Mamoul, l’AAPPMA de Bretenoux a anticipé en procédant à une pêche électrique de préservation et de reversement, notamment des poissons migrateurs. Toutefois sur ce bassin, elle s’avère être moins dramatique que sur le bassin aval où le Tournefeuille, la Tude sont déjà en situation sévère, comme de nombreux autres affluents pourraient le devenir. D’un point de vue de la gestion, des restrictions sont mises en place pour réguler en priorité l’activité d’irrigation agricole, considérée comme un usage non prioritaire.