Trop d’info tue l’info.

CIRCUIT IMPRIMELe désordre du monde actuel a peut être quelque chose d’analogique avec la crise de l’adolescence de l’individu, période pendant laquelle le cerveau de la personne doit faire le tri dans les informations qui l’assaillent de toute part.
L’être humain reste fondamentalement un être lent dans l’acquisition de ses apprentissages, leur consolidation, leur intériorisation. A cela s’ajoute, que les expériences remettent en cause les constructions passées, induisant des réaménagements qui eux-mêmes passent par le cycle apprentissage-consolidation-intériorisation, et nécessitent donc du temps à la mesure de l’individu concerné.
L’être humain a élaboré des outils qui, à mon sens, sont la projection de ce qu’il est dans son fonctionnement biologique et psychique. Les outils informatiques en font partie. Ils sont la projection de notre cerveau et de tout l’appareil psychique qui l’accompagne. Analogiquement parlant, l’appareil psychique est désigné dans la terminologie informatique par le terme de logiciel.
Et pour revenir au désordre du monde actuel, il y a peut être aujourd’hui une similitude avec la période qui a précédé la première guerre mondiale. Les connaissances acquises alors, et les techniques mises en œuvre, ont induit une vision mécanique de l’être humain, les organisateurs de la vie sociale et économique, détentrices et conservatrices de cette vision ont asservi les êtres humains aux machines d’alors. Il en est de même de nos jours avec les outils informatiques qui ont une vitesse de transmission de l’information sans commune mesure avec celle de l’être humain. Il n’en demeure pas moins, qu’au bout du canal d’acheminement de l’information, il y a l’être humain avec sa vitesse d’intégration de celle-ci. En clair, il reçoit trop d’information, par rapport à sa capacité d’analyse, de conservation et de compréhension de celle-ci.

5 commentaires pour “Trop d’info tue l’info.

Les commentaires sont fermés