Rire garanti le 24 mars à Bélaye

.

L’Association Vivre à Bélaye frappe un grand coup avec son prochain spectacle : un humoriste de renom viendra mettre le public en joie. Il s’agit d’Albert Meslay, qui, de 1994 à 2004, s’est produit sur les scènes parisiennes : Blancs-Manteaux, Caveau de la République, Point Virgule, etc…ainsi que provinciales. Cette pratique quotidienne lui a permis d’affûter ses mots et d’aiguiser cette force comique qui amène les médias à le programmer : télévision et radio (Le Fou du Roi).

Il choisit ensuite de créer ses propres spectacles : en 2005, il présente un nouveau spectacle  « Je pense, mais je ne me comprends pas » qu’il joue plusieurs centaines de fois, faisant ainsi partager ses opinions à la France entière. En 2010, Albert rencontre Didier Pascalis, producteur notamment d’Allain Leprest, d’Enzo Enzo et de Jean Guidoni. De cette collaboration naît le nouveau spectacle « L’Albertmondialiste » joué au Grand Point Virgule à Paris pendant 6 mois, ainsi que 3 fois au festival d’Avignon. Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay cède finalement en 2016 à la tentation de la délocalisation.

D’un humoriste, on dit qu’il est un « seul en scène. » Pas si seul que ça quand on voit la galerie de personnages qu’offre Albert Meslay. Dans son dernier spectacle, bien que prolixe auteur, il a fait ses courses dans le monde entier et a invité d’autres écrivains « sous-   traitants » pour enrichir son répertoire. C’est la mondialisation, nous dit-il. Prendre un bon mot d’un auteur polonais, récupérer un gag d’un Japonais, la blague d’un Indien, d’un Chinois ou tant d’autres encore, il en fait la trame de son dernier spectacle : Je délocalise. Comme à son habitude Meslay est très drôle. Là où on l’attend, il se mêle de ce qui ne le regarde pas et fournit des explications alambiquées qui produisent un des plus agréables moments de théâtre de l’absurde et du comique associés.

« Écrire des sketchs, c’est fatigant et ça prend du temps. » Fort de ce constat, Albert Meslay avait envisagé de « délocaliser » l’écriture de ses textes. Heureusement, il n’en a rien fait ! On retrouve ici tout ce qu’on aime chez lui : jeux de mots subtils et humour absurde. Des réflexions pimentées de second degré. Exemples ? « La Toussaint, c’est la fête de la famille décomposée », « L’univers est composé à 99,9 % de vide. J’ai un ami artiste qui affirme avoir un univers. A sa place, je ne m’en vanterais pas. » Meslay s’énerve aussi contre les révolutionnaires, qui « auraient pu choisir un autre jour que la Fête nationale pour prendre la Bastille »… Si vous appréciez l’humour intelligent, courez applaudir cet agitateur de neurones virtuose. (Télérama)

Ne ratez pas cette occasion de rire sans réserve ! Albert Meslay sera à la salle des fêtes de Bélaye le dimanche 24 mars à 16h. Entrée : 10€ (8€ adhérents) Réservations conseillées au:

05 65 30 07 98 ou 06 12 15 02 76 ou isatagaud@gmail.com

Le même spectacle aura lieu à Pradines le samedi 23 mars à 20h30 salle Daniel-Roques. Réservations vivement conseillées au 07 68 56 08 35.

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.