Salviac boycotte la cantine

Les tarifs de la cantine et de la garderie passent mal à Salviac. Des parents d’élèves ont donc eu l’idée d’organiser un pique-nique pour mettre sur la table ces deux dossiers et dialoguer.

.

Des requêtes adressées au conseil départemental du Lot et à la mairie de Salviac, une pétition qui circule… et vendredi 19 octobre un appel à boycotter la cantine de leur école.

«Nous conduisons ces actions pour protester contre les tarifs très élevés de la cantine et de la garderie de l’école. Nous voulons en discuter, sans polémique ou critique. En parlant tous ensemble on pourrait trouver des solutions moins onéreuses pour les familles», justifie Alison Veriez qui souhaite convier le maire de sa commune à ce pique-nique.

Pour elle et les autres parents d’élèves engagés dans ces démarches, cette rencontre de vendredi en présence des familles concernées et qui pourront se libérer pour ce déjeuner sur l’herbe sera l’occasion d’ouvrir le débat.

«C’est la restauration du collège de Salviac qui assure le repas pour nos écoliers. Le tarif qui est facturé par la commune aux familles a été revu à la hausse. Il y a trois phases d’augmentation, dont la dernière prévue en janvier prochain», détaille cette maman de Salviac.

Actuellement, le ticket de cantine est à 3,54 € en maternelle et à 4,03 € en élémentaire. Quant à la garderie, la demi-heure est facturée 1,25 €. Prenant son propre exemple, Alison Veriez, qui va reprendre le travail, s’inquiète des dépenses qu’elle devra y consacrer pour ses trois enfants. «Nous ne sommes pas les seuls à être pris à la gorge».

De son côté, la mairie de Salviac comprend cette situation et justifie : «En juin 2016, le département du Lot nous a adressé un courrier pour aborder l’harmonisation de la tarification sur l’ensemble de la restauration des collèges. Nous ne déterminons donc plus ce prix de cantine. Par contre, tous les frais complémentaires : la mise à disposition d’agents municipaux pour le service, la régie, l’impression des tickets ou encore la location du dispositif de règlement par carte, ne sont pas répercutés sur les familles de l’école», précise Elisabeth Ménadeau, adjointe au maire de Salviac, qui souligne aussi que le prix de la garderie n’a pas évolué depuis 2010.

Des tarifs que ces parents trouvent pourtant injustes pour des écoliers. La pétition a recueilli soixante signatures. «On veut juste échanger pour voir s’il y a des solutions, prendre le temps d’en discuter lors du pique-nique de vendredi, entre 12 heures et 13 h 30, dans le parc près de l’école maternelle ou sous la halle de Salviac en cas d’intempéries», précisent les parents qui rappellent aux familles qui y participeront avec leurs enfants, de prévenir la cantine du collège… Pour éviter le gaspillage alimentaire.


6,75 € le coût de fabrication

Le département du Lot précise que les tarifs des cantines, qui étaient disparates dans les collèges, ont tous été harmonisés dès 2012. Et à compter de 2017, sur un étalement de trois ans, pour les écoles bénéficiant de ce service.

Le coût de fabrication d’un repas est de 6,75 €. Mais le conseil départemental prend une partie à sa charge puisque les collèges sont de sa compétence, soit un tarif de 2,50 € par repas. Il facture aux communes 4,03 € pour un repas pris dans la cantine d’un collège ou 3,54 € pour un repas livré. Les écoles étant du ressort de chaque commune, elles peuvent choisir de répercuter tout ou partie de ce prix aux familles.

1 commentaire pour “Salviac boycotte la cantine

  1. jevouslis
    vendredi, 19 octobre 2018 à 11:21

    Restauration scolaire : l’harmonisation des tarifs pour tous;

    Le Département du Lot fabrique 1,1 million de repas par an dans les vingt collèges publics. Mais pour quel prix ? Le coût d’un repas est de 6,75 euros (achat des denrées, charges, frais de personnel, investissement pour le renouvellement des matériels…) pour un repas servi sur place. Peuvent manger sur place tout à la fois des collégiens et des élèves du primaire ou de maternelles (ou même les lycéens de la cité scolaire de Gourdon). Le coût de fabrication d’un repas est de 5,62 euros pour un repas livré dans un autre établissement.

    Comment ce coût est ensuite répercuté ?
    1/ Les tarifs ont été harmonisés au niveau départemental pour tous les collégiens à partir de 2012

    Avant cette date, chaque collège fixait son tarif. Désormais, que l’on soit collégien à Latronquière ou à Castelnau Montratier – Sainte Alauzie, chacun paye le même prix.

    Pour les collégiens, le tarif appliqué aux familles est de 2,50 euros par repas (pour 5 repas par semaine) ou de 2,80 euros (pour 4 repas par semaine). En réalité, c’est un forfait annuel qui est appliqué, payé par trimestre.

    Une très grande partie du coût du repas est donc pris en charge par le Département. C’est un choix des élus en direction des familles puisque les collèges sont une compétence du Département.
    2/ Depuis 2017, les tarifs sont harmonisés au niveau départemental quand les repas sont réalisés pour des écoles (maternelles ou primaires)

    Auparavant, chaque collège fixait son tarif (avec des prix disparates) sans réellement répercuter le vrai coût du repas (l’investissement par exemple n’était pas pris en compte par les collèges). Toutes les communes se voient donc maintenant facturer le même prix pour les repas. Cette harmonisation sera progressive sur trois ans.

    En 2018, la facture est de 4,03 euros pour un repas pris sur place; 3,54 euros pour un repas livré. Ce prix prend en compte la part de personnel apportée par les communes pour la fabrication des repas (elles mettent des agents à disposition).

    Cette facture est payée par les communes puisque les écoles sont de leur ressort. Ce sont ensuite les communes qui déterminent les tarifs pour les familles des écoliers.

    Treize services de restauration scolaire des collèges fournissent des repas à 40 communes.

    Le Département, qui a en charge la restauration scolaire dans les vingt collèges publics du Lot, a pour ambition de donner chaque jour de la saveur et du plaisir à l’importante pause déjeuner. Avec trois ingrédients distillés par les équipes en cuisine : sécurité sanitaire, équilibre des repas et qualité des aliments. Plus d’infos Le Département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.