Succès de la vaccination pour les enfants à Cahors

Photo: Lisa et Tom repartent avec un diplôme du courage DDM – Sarah Nabli

  • Tom, 10 ans, et sa sœur Lisa, 8 ans, sont restés sereins pendant leur vaccination
    Tom, 10 ans, et sa sœur Lisa, 8 ans, sont restés sereins pendant leur vaccination DDM – Sarah Nabli

Le centre de vaccination de l’espace Valentré à Cahors était spécialement ouvert pour les enfants de 5 à 11 ans mercredi. Pour cette seconde journée après la semaine dernière, le centre avait complètement changé de visage pour l’accueil de ce jeune public.

Bonbons, dessin animé, cadeaux, ballons, gâteaux et jus d’orange, l’espace Valentré ressemblait plus à un centre aéré qu’à un centre de vaccination mercredi. De quoi rendre jaloux n’importe quel adulte qui s’est déjà fait vacciner ! Même la mascotte des pompiers Pompy, un nounours géant était présent pour les câlins. La préfecture et les pompiers du SDIS avaient mis le paquet pour changer l’ambiance parfois austère et médicale de la vaccination et accueillir les enfants dans la joie et la bonne humeur pour rassurer petits et grands. Le centre ouvert sans rendez-vous a fait le plein dès l’ouverture. De nombreuses familles ont répondu à l’appel. Il était également toujours accessible aux autres tranches d’âges, agréablement surprises par cette ambiance.

Pour cette seconde journée de vaccination dédiée, les enfants étaient nombreux
Pour cette seconde journée de vaccination dédiée, les enfants étaient nombreux DDM – Sarah Nabli

Lisa, 8 ans, et Tom, 10 ans, sont venus avec leurs parents. Ils attendaient ce jour depuis plus d’un an. « Ma maman est une personne à risque donc on devait être toujours vigilant et faire attention. On avait peur d’attraper le virus et on voyait moins nos copains. » explique Tom. Pour son père, ils vont enfin pouvoir retrouver une vie normale : « ils voyaient moins aussi leurs grands-parents, ils ne mangeaient plus chez eux. Ils pouvaient voir leurs amis seulement à l’extérieur. C’est un soulagement » raconte Patrick.

Une pommade anesthésiante

Avant la vaccination, les enfants ont eu un entretien médical pour vérifier qu’il n’y avait pas de contre-indications. Ensuite, les pompiers ont effectué un test sérologique qui permet de voir si l’enfant a déjà été en contact avec le Coronavirus. Si des anticorps sont repérés, il n’y aura qu’une dose sinon 2, espacées de 21 jours. Au moment fatidique du vaccin, Tom et Lisa restent sereins. Il faut dire que tout a encore été prévu pour détendre l’atmosphère. L’infirmière leur met une pommade anesthésiante juste avant. Après quelques minutes, au moment de la piqûre, ils ne sentent rien du tout ! Un pansement « Reine des neiges » pour elle, un autre avec les chiens de la « Pat Patrouille » pour lui. Et chacun repart avec un petit cadeau. « Je suis une maman enchantée par l’organisation et la prise en charge. Le discours, les actes, les gestes sont adaptés aux enfants. Rien à voir avec les adultes. Je ne m’attendais pas à ça. » se réjouit la mère de Tom et Lisa.

Après la vaccination, les enfants ont droit à un cadeau
Après la vaccination, les enfants ont droit à un cadeau DDM – Sarah Nabli

Après 30 minutes d’ouverture, Karina Fourcade, infirmière, a déjà vacciné quatre enfants. « J’imaginais des crises et des pleurs, je n’ai rien eu de tout ça ! Ils sont même beaucoup plus détendus que les adultes. Ils sont tous super courageux. »sourit-elle. Elle distribue d’ailleurs des diplômes du courage à chaque enfant « pour son courage, sa vaillance et sa bravoure » peut-on y lire.

4 centres ouverts aux enfants début janvier

Michel Prosic, préfet du Lot, ainsi que Maguelone Le Roy, adjointe à la directrice de l’ARS du Lot, étaient aussi présents pour remercier les équipes et les Pompiers du Lot. Mercredi, une quinzaine de personnes avaient été mobilisées dont une partie du personnel administratif de la préfecture pour administrer 400 doses. « Début janvier, 4 centres de vaccination accueilleront les enfants à Gourdon, Saint-Céré, Figeac et Cahors soit par des créneaux dédiés, soit par des lignes spécifiques. Ce sera certainement les mercredis mais tout dépendra des lieux. Nous communiquerons bientôt des précisions. » a assuré Michel Prosic. L’espace Valentré sera de nouveau ouvert du 4 au 9 janvier.

Les chiffres de la Covid et de la vaccination dans le Lot

25 personnes sont actuellement hospitalisées dont 6 en réanimation. Le taux d’incidence est de 663 pour 100 000 habitants dans le département, supérieur à celui en Occitanie de 648, mais inférieur au taux national de 730. On compte une augmentation de 8,6 % de tests positifs dans le Lot ces 7 derniers jours, 7,6 % dans la région. Il y a 735 nouveaux cas Covid en moyenne pour 100 000 habitants. Rappelons que le variant Omicron circule très rapidement et que l’écrasante majorité des patients hospitalisés pour cause de Covid n’est pas vaccinée. Enfin 62 000 personnes ont déjà reçu leur dose de rappel. Depuis le mardi 28 décembre, le délai d’éligibilité à la dose de rappel est réduit à 3 mois. Avec 15 centres dans le département, 10 000 doses peuvent être administrées chaque semaine, à cela s’ajoute les 6 000 doses rien que pour l’espace Valentré. En fonction de l’évolution des demandes, la préfecture s’adaptera.

Sarah Nabli  ladepeche.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :