Trois producteurs bio s’associent pour répondre au défi de la restauration collective.

 Damien Veyres, Fanny Cordier et Jérôme Pochoy

Damien Veyres, Fanny Cordier et Jérôme Pochoy

Pour répondre à la demande des parents d’élèves et à la volonté des politiques locaux qui affirment vouloir augmenter la part du bio dans les assiettes des écoliers, trois producteurs bio du département ont décidé de s’associer pour répondre au défi de la restauration collective.

Après plus d’un an de travail, Fanny Cordier, Damien Veyres et Jérôme Pochoy, producteurs maraîchers bio respectivement au Vigan, à Saint-Paul-de-Loubressac et à Lacapelle-Cabanac, ont créé la SARL BioReflex. L’idée est de s’associer pour pouvoir répondre aux appels d’offres des collectivités pour fournir la restauration collective. à trois, ils peuvent ainsi mieux assurer en termes de volume et de variété de légumes. Le trio a par exemple répondu à l’appel d’offres lancé par le Grand Cahors.

Damien Veyres et Jérôme Pochoy font partie des premiers producteurs bio du Lot à avoir travaillé pour la restauration collective. Ils fournissent par exemple les lycées Clément-Marot et Monnerville à Cahors, le lycée du Montat et la cuisine centrale de Lalbenque. « Avec Damien, cela fait cinq ans que l’on a commencé à livrer la restauration collective. On sait ce que la restauration collective veut et on peut y répondre. On s’est formé pendant cinq ans. On a créé de nouveaux marchés » précise Jérôme Pochoy. « On a entendu l’appel de la population et des politiques. On répond aux attentes qui étaient exprimées. Le volume, on arrivera à l’écouler à trois. Notre objectif est de développer les parts de marché du bio dans la restauration collective. On est vraiment des militants. On veut garder une dimension paysanne. On ne veut pas faire de l’agriculture industrielle. »

Les trois agriculteurs proposent de nombreuses variétés de légumes (Damien Veyres produit également du raisin de table bio). Leur objectif est de trouver de nouveaux marchés, en vendant aux cuisines centrales du département et des départements limitrophes, mais aussi en fournissant des festivals. Les membres de BioReflex ont entrepris un important travail de prospection afin de proposer leurs productions. « L’idée est de jouer sur la complémentarité de nos produits. On n’est pas en concurrence » explique Fanny Cordier. « On répond à une demande réelle. On tient à garder des prix rémunérateurs » rappelle Damien Veyres.

La création de BioReflex simplifie aussi la commande pour le client qui, au lieu de se retrouver avec trois factures, n’en a plus qu’une.

« En créant BioReflex, on capitalise six emplois. Notre but est de pérenniser l’activité » conclut Jérôme Pochoy.

Contact BioReflex, Tél. 05 65 22 68 03 ou 06 30 84 32 55. Mail : bio-reflex@orange.fr

La Vie Quercynoise