Vers la fin des zones blanches en 2017

téléphonieIl n’y aura plus de zones blanches en téléphonie mobile dans les centres bourgs lotois à l’horizon mi-2017.

 André Mellinger, vice-président du département, chargé du développement des infrastructures et des usages numériques, était à Paris cette semaine pour entendre cette bonne nouvelle. Reçu par Emmanuel Macron, ministre de l’Économie et par Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités

territoriales, et en présence des représentants des collectivités concernées par le sujet, l’élu lotois voit là l’aboutissement d’un long combat mené depuis plusieurs années par le Département en faveur des communes victimes de ces zones blanches. Cette réunion a permis de confirmer le dispositif en présence des quatre opérateurs (Orange, SFR, Bouygues et Free) fermement invités à jouer le jeu.

Les ministres en ont profité pour rappeler le principe de solidarité nationale qui doit jouer en faveur de ces petites communes, à savoir une participation financière de l’état au désenclavement numérique évoquée dans sa loi «pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques».

Pour couvrir ces communes, les opérateurs se sont engagés à installer leurs équipements actifs (armoires, antennes) sur des sites devant être mis à disposition. Pour le Lot, il est proposé que ce soit le syndicat Lot numérique qui assure la maîtrise d’ouvrage. Onze communes lotoises sont concernées : Le Bastit, Carlucet, Belmontet, Le Boulvé, Sainte-Alauzie, Brengues, Corn, Espagnac-Sainte-Eulalie, Larnagol, Quissac, Saint-Martin-de-Vers.

1 commentaire pour “Vers la fin des zones blanches en 2017

Les commentaires sont fermés