Visite-découverte de la collégiale Saint-Louis

st louis castelneauLe samedi 2 juillet à 15 heures, Hélène Penin, médiatrice du patrimoine présentera aux visiteurs la collégiale Saint-Louis à Prudhomat et le retable renaissance récemment restauré par le Département. Ce sera aussi l’occasion de redécouvrir le riche mobilier de la collégiale parmi lequel le précieux bras-reliquaire de saint Louis

 Actuellement les travaux sur le bâtiment de la collégiale Saint-Louis, et particulièrement ceux liés à l’étanchéité des murs, se poursuivent. Ce site splendide et majestueux comprend la collégiale elle-même, et le château de Castelnau-Bretenoux.

 

Les travaux de construction de cet édifice (placé tout d’abord sous le vocable de St Jean, puis à la fin du XVIème siècle sous celui de St Louis) commencèrent en 1507, mais avaient été décidés par le baron Jean II de Castelnau, mort en 1505. Une bulle du Pape Jules II l’érigea en Collégiale dès 1506. L’apparence extérieure est austère et s’apparente au gothique méridional avec ses épais contreforts alternant avec des fenêtres en arcs brisés. L’architecture intérieure est sobre mais élégante grâce aux baies ornées de remplages et aux voûtes sur croisées d’ogives à liernes. Cette sobriété est compensée par un riche mobilier, retable et tabernacle du XVIIème siècle, stalles Renaissance en bois sculpté peut-être inspirées de celles de la Cathédrale d’Auch. Quelques vitraux du XVIème siècle sont conservés, notamment celui du chœur représentant Jean II de Castelnau et Anne de Culan en orants avec leur saint patron. Dans la chapelle sud est présenté un trésor dont la pièce maîtresse est « le bras de St Louis » reliquaire de la fin du XIVème siècle en argent et cuivre doré, donné par Louise de Bretagne, dame d’honneur de Catherine de Médicis et épouse de Guy de Castelnau.
Le bras ? Quel bras ?? Le jour de ma visite, il avait disparu ! ??

prudhomat

Petit patrimoine.com

st louis2 st louis3

2 commentaires pour “Visite-découverte de la collégiale Saint-Louis

Les commentaires sont fermés