Abattage d’arbres au cœur de Montcuq

.

Une pétition a été lancée le 29 juin contre le projet de rénovation du centre-bourg dit «cœur de village». Le 2 juillet au matin, elle avait recueilli plus de 300 signatures, sur papier ou en ligne sur le site avaaz.org.

Après une première réunion d’information le 3 mars 2017 par le cabinet d’architectes-urbanistes Sol et Cité, le maire Alain Lalabarde avait présenté aux Montcuquois le projet définitif le 19 juin dernier1, soulevant les objections d’un riverain, Pierre Rouillon Planisis, hostile à l’abattage d’arbres pour créer un parking sur la Promenade près de la Poste. Un collectif d’habitants s’est constitué autour de lui. L’objectif de leur pétition est de s’opposer au projet d’aménagement de la Promenade qui, selon eux, «défigure considérablement un endroit historique de notre jolie commune et lui fait perdre son authenticité». «Le site de la Promenade est le seul espace de verdure au centre du village, et fait partie de son patrimoine exceptionnel», dénonce la pétition. «Il est impératif de le protéger et de garantir son intégrité. Ce projet va à l’encontre de la qualité de vie et de l’environnement des Montcuquois et de l’intérêt du village. Il est prévu d’ériger un mur à l’intérieur de cet espace de manière à créer quelques places de stationnement qui nécessiteront l’abattage d’arbres très anciens à proximité de la Poste (…) en imposant à la vue un parc de stationnement massif et un mur à la place des arbres et de la végétation».

Contacté, le maire Alain Lalabarde a souhaité réagir. «Je ne suis pas là pour défendre les intérêts privés. Pourquoi cet habitant ne s’est-il pas manifesté avant ? Il n’a assisté à aucune réunion préparatoire, il ne s’est pas intéressé au projet dans son ensemble, il n’est jamais venu le consulter en mairie alors qu’il était rendu public. Nous avons communiqué par voie de presse, par affichage, et sur notre site. Le projet est bouclé et est parti en appel d’offres. Il n’est plus question de le remettre en cause. Je précise que seuls les arbres malades ou dangereux seront abattus, c’est un problème de sécurité publique. Si l’arbre est sain, nous le garderons, sinon il sera remplacé.»

1. Coût du programme : 1 492 996 € HT.

 

4 commentaires pour “Abattage d’arbres au cœur de Montcuq

  1. Catherine Pruvost
    mardi, 3 juillet 2018 à 22:50

    Après Gourdon, Montcuq ! Tous les villages y passeront ! Heureusement il y a des panneaux à l’entrée pour se repérer.

  2. Landes Frédéric
    mercredi, 4 juillet 2018 à 10:11

    Avant de vous prononcer, demandez le plan du projet et les motivations d’une telle décision. Je ne suis pas sur que se soit l’anéantissement végétal annoncé…il est évident que le charme de Montcuq réside en partie dans cette allée qui sert notamment pour le marché, mais ça n’est pas du tout la même configuration que Gourdon, car c’est une allée piétonne, avec la route en dessous. Aucune carte ni rendu ne sont disponibles actuellement, je l’avoue c’est un problème pour pouvoir se prononcer sereinement

  3. 5uber
    mercredi, 4 juillet 2018 à 20:50

    La loi impose un principe d’équivalence ( d’arbres ) . Il y a des peurs qui pourraient s’atténuer pour qui consulte le dossier concerné à Montcuq ou ailleurs.

  4. Mireille
    jeudi, 5 juillet 2018 à 16:51

    j’ai signé et partagé car je trouve scandaleux de détruite la nature et de ne pas faire cas des changements climatiques qui en découlent – faudrait savoir si les citoyens veulent avoir leur aise ou subir par voie de conséquences à l’augmentation de catastrophes naturelles – faudrait savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.