AG de tous ensemble pour les gares

20151127_183026 (1)L’Assemblée générale de “tous ensemble pour les gares” a réunit un nombre important de participants et de personnalités entre autres le vice-Président d’ « Urgence Ligne POLT » Jean Noëll Boisseleau , 2 de ses administrateurs  André Pamboutzoglou et Philippe Tillet qui est aussi élu communautaire Brive et . Etaient aussi présent les maires de  gourdon, Souillac, Serge Laybros ( Cahors Gare Vivante),  et bien entendu le Bureau de TEPG.

Philippe Tillet a fait le point sur la situation actuelle

Le Comité de pilotage tant attendu doit être installé le 18 décembre !
Lundi 16 Octobre 2015 une délégation* de l’association « Urgence Ligne POLT » a été reçue par M. CAYREL, préfet du Limousin, préfet coordonnateur pour la modernisation de la ligne ferroviaire POLT. La délégation s’est félicitée de la décision du ministre de créer un comité de pilotage pour élaborer un schéma directeur de modernisation de la ligne. Création pour laquelle milite notre association depuis plus de 5 ans. Il s’agit de la reconnaissance de l’importance nationale de cette ligne et de l’urgence de la moderniser sur toute sa longueur. Nous réclamons le statut juridique national de bout en bout de la ligne POLT.

M. le Préfet Cayrel nous a indiqué que : « la première problématique d’urgence c’est ParisOrléans-Limoges-Toulouse. Cette ligne étant la ligne TET** prioritaire » précisant que « l’urgence de moderniser POLT est indépendante de la question de la LGV Poitiers Limoges ». Il a précisé que sa mission portait également sur la perspective d ’amélioration qualitative notamment concernant les seuils de vitesse avec un minimum de 200km/h et l’examen de 220km/h, voire au-delà. Il nous a informés qu’il convoquait le premier comité de pilotage de la ligne pour le 18 décembre 2015. Date à laquelle il devrait disposer des premiers éléments de son collègue PHILIZOT en charge des missions TET, notamment son appréciation sur la densité des dessertes au sud de Limoges qui font l’objet d’une mobilisation « pour le moins visible » a noté le Préfet. Le Préfet a indiqué que notre association ferait partie de ce comité de pilotage, ce que nous souhaitions, avec les élus, la SNCF et l’ensemble des collectivités concernées. Ce comité aura à se pencher sur la question des infrastructures, du matériel roulant, des dessertes et du cadencement. Nous pensons que la prise en compte de la ligne POLT vient de franchir une nouvelle étape et que l’ambition souhaitée par le rapport Duron et par notre association pourra enfin se concrétiser dès l’instant que les principaux acteurs intéressés à sa modernisation seront mobilisés.

_______________________________________________________________________________________________

Interventions

Le   schéma directeur de modernisation doit fournir une planification portant aussi bien sur le financement, la réalisation des travaux que le remplacement urgent des trains.

Sont appréciés:

Le maintien d’une grande force de résistance à Gourdon, Souillac et Cahors.

La coordination des actions au sein d’une association puissante qui apprécie à sa juste valeur la résistance des villes du Lot, qui a permis le rétablissement de tous les arrêts dans ces villes.

L’évolution progressive du gouvernement vers un souci plus important de la rentabilité au détriment de l’aménagement du territoire,  le récent rapport Macron préconisant de remplacer le rail par l’autocar pour certains trajets. Les autocars font du dumping, une fois les lignes fermées ou les arrêts supprimés, ils augmenteront les prix.

Et la sécurité des autocars? Et la fiabilité des correspondances?

Le non entretien ou la fermeture des transversales, la ligne POLT doit rester la colonne vertébrale qui irrigue le territoire par ses transversales. Les transversales alimentent la ligne, sa non alimentation conduit à sa fermeture. Lorsqu’une ligne est fermée, c’est pratiquement impossible de la réinstaller.

La modernisation de la ligne pourrait ne servir qu’au fret.

Le rapport Duron  propose de réduire de moitié la desserte quotidienne Brive-Paris, la limitant à 4 trains au lieu de 9 actuellement, et 3 seulement desservant Toulouse.

Il faut maintenir les trains de nuit, ils doivent s’arrêter dans le Lot.

________________________________________________________________________________________________

Rappel:

Samedi 26 Septembre 2015 les États généraux de la ligne Paris-Toulouse furent une grande réussite 309 personnes étaient présentes : avec la participation de Mme le maire de Gourdon, du Président de l’association « Urgence ligne POLT », et la majorité de son conseil d’administration ainsi que de la Présidente de TEPLG, Mr le Sous-préfet de Gourdon, 4 députés, 4 sénateurs, 5 conseillers régionaux, 3 conseillers départementaux, 2 CESERS, les syndicats CGT, CFTC, CGC, les partis politiques PCF, PS, MRG, Les républicains, Front de gauche, les écologistes, 94 usagers, 117 TEPLG, 10 associations.

Site de “Tous Ensemble Pour les Gares”

Site de “Urgence Ligne Polt”

.

2 commentaires pour “AG de tous ensemble pour les gares

  1. La Dépêche
    mercredi, 2 décembre 2015 à 09:35

    Moderniser la ligne Polt, maintenir la pression, lister les dangers qui pèsent sur cette ligne… vendredi 27 novembre, plus de 80 personnes s’étaient donné rendez-vous dans la salle des Pargueminiers pour l’assemblée générale de TEPLG (Tous ensemble pour les gares). La présidente, qui ne souhaite pas renouveler son mandat pour des raisons de santé, a fait le point sur les actions de l’année écoulée. TEPLG a donc été reconnue au niveau gouvernemental puisqu’elle sera invitée au comité de concertation pour la ligne Polt avec une première séance le 18 décembre.

    Philippe Tillet, du conseil d’administration de l’association Urgence Ligne Polt, précisait : «Il faut rester mobiliser, c’est un axe majeur qu’il faut moderniser. Mais, il faut être vigilant pour que cette ligne réponde aux besoins des populations.» Une autre menace rôde : l’ouverture à la concurrence, officialisée par la loi Macron, des cars qui sont en train de se mettre en place. «Nous avons une conférence sur le climat et sur l’avenir de la planète. C’est plutôt le train qui doit avoir comme avenir de remplacer les cars et la voiture. Un train, c’est 700 voyageurs, un car 50», expose André Pamboutzoglou, membre de l’association Urgence Ligne Polt. «Pour le premier semestre 2016, il n’y a aucune suppression de train ou d’arrêt pour Gourdon ou Souillac. Nous allons demander l’arrêt sur l’Intercités de nuit pour la semaine et sur le 100 % éco, qui propose des billets à tarifs réduits, annonce Jean-Noël Boisseleau, vice-président d’Urgence ligne Polt. TEPLG est un véritable exemple, vous vous êtes battus et nous savons que vous allez continuer le combat de ce service public pour Gourdon et Souillac. Ce sera peut-être le combat de Cahors dans les années qui viennent.»

    La Dépêche du Midi

    • claude Lahontang
      jeudi, 3 décembre 2015 à 17:07

      Madame,
      Bravo pour votre article de “tous ensemble pour les gares”
      nous vous en remercions

Les commentaires sont fermés