Avec le Contrat de Ville le Grand Cahors soutient Terre- Rouge…

Le fameux Contrat de ville 2015/2020 du Grand Cahors, signé le 8 septembre 2015 par 19 cosignataires, constitue le cadre contractuel légal et générateur d’actions très concrètes en faveur des quartiers prioritaires et de la réduction des inégalités sociales et territoriales. Son exécution conduit en effet l’État à soutenir les actions à destination des publics issus du quartier prioritaire retenu : Terre- Rouge à Cahors.

La préfecture du Lot détaille ici les priorités, les modalités et les spécificités de cette action de grande envergure.

L’exécution du Contrat de ville, conduit la communauté d’agglomération du Grand Cahors,

à soutenir des actions concernant non seulement Terre- Rouge, mais sans occulter les «Quartiers de veille active» de Sainte-Valérie et de Croix-de- Fer à Cahors, ainsi que les «territoires d’observation» : Centre Ancien et Valentré à Cahors, Les Escales à Pradines.

Ce travail veut s’appliquer à «favoriser la participation et l’expression de tous et soutenir l’engagement associatif et citoyen». La cohésion sociale est un pilier capital pour «développer l’égalité des chances, lutter contre l’échec et le décrochage scolaire, lutter contre le repli sur soi pour favoriser le vivre ensemble». Parmi les autres axes prioritaires, le Contrat de ville veut «permettre de soutenir les liens familiaux, la parentalité, renforcer le lien social et l’égalité d’accès aux loisirs, réduire les inégalités sociales et territoriales de santé, développer des actions de prévention en matière de santé, améliorer les conditions de vie quotidienne des habitants, faciliter la concertation et l’implication des habitants ou encore favoriser la tranquillité publique et la sécurité en agissant notamment sur les incivilités».

L’emploi : un pilier fort des projets à concrétiser

L’emploi et le développement économique, dans un quartier où le chômage est relativement élevé, constituent un autre pilier des actions du Contrat de ville qui désire ardemment «favoriser l’employabilité des habitants des quartiers prioritaires, rapprocher ces publics du monde de l’entreprise, réduire le taux de chômage sur Terre- Rouge particulièrement des jeunes et des mères isolées, améliorer l’accès à la formation notamment des jeunes, améliorer la mobilité des publics et faciliter la création d’activités».

La jeunesse, l’égalité entre les femmes et les hommes et la prévention de toutes les discriminations figurent sur le plan de travail du Contrat de ville.

Les principaux concernés, c’est-à-dire les habitants, largement impliqués dans ce projet ambitieux, espèrent donc, en toute légitimité, qu’ils seront aussi largement satisfaits des résultats.


Qui peut soumettre un projet et dans quel cadre ?

Les porteurs de projets peuvent être des associations, des bailleurs, des collectivités territoriales ou des établissements publics. Pour être éligibles, les idées proposées doivent s’inscrire dans les axes prioritaires identifiés dans le présent appel à projets, concerner les habitants du quartier prioritaire de Terre-Rouge et/ou des quartiers de veille active et de prévention, et venir en complément du droit commun. Ils doivent en outre identifier précisément les besoins auxquels l’action répondra et les objectifs qualitatifs et quantitatifs visés. D’autre part, les projets devront apporter une réelle plus-value, par rapport aux activités habituelles conduites et au travail déjà engagé et enfin favoriser le partenariat dans un souci de complémentarité, de synergie et d’efficience accrue des actions. Les habitants devront être étroitement associés à l’ensemble du processus de projet. Un conseil citoyen a été créé sur le quartier de Terre-Rouge en octobre 2015. Il participe à la gouvernance du Contrat de ville et au comité de sélection du présent appel à projets. Le soutien financier de l’État ne pourra excéder 50 % du coût total de l’action. Les dossiers doivent être complets et signés (chaque rubrique doit être renseignée et les pièces justificatives transmises lors du dépôt du dossier) et les actions devront se dérouler entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.