Carrière de Crayssac: ouverture d’un troisième centre de concassage

pierreL’Adec (Association de défense de l’environnement crayssacois) a réuni les Crayssacois, la municipalité et les professionnels des carrières ce jeudi 25 juin:  “Nous sommes inquiets pour le bruit et la poussière que cette unité va générer”.

Le président de l’Adec interpelle les représentants de la municipalité : «Comment se fait-il que vous ayez voté contre cette ouverture, et que vous ne soyez pas davantage avec nous ?»

«Nous avons effectivement voté contre le projet en mars 2013, mais la préfecture est passée outre. Nous ne pouvons plus rien», ont répondu les élus.

M. Meunier s’est alors adressé aux carriers : «Y a-t-il une solution pour limiter le bruit d’un concasseur ?»

Réponse de Denis Mangieu : «S’il est bien positionné, il ne fait pas plus de bruit que ça».

Ont aussi été évoqués ces problèmes:  poussière, chemins, circulation de camions.

______________________________________________________________________________________

L’ADEC a été créée en mars 2013, considérant que la situation devenait insupportable pour les habitants de cette vaste zone d’exploitation de carrières, l’ADEC s’est fixé pour objectif principal, celui d’empêcher l’ouverture d’une carrière, à moins de 100 mètres des habitations  au mépris de la réglementation en vigueur. L’arrêté préfectoral du 4 octobre a autorisé l’ouverture de la carrière. Le 21 octobre dernier , un recours en annulation contre l’arrêté préfectoral a été déposé devant le tribunal administratif de Toulouse.

Sept exploitants de carrière sont implantés sur le site de Crayssac.

La vie Quercynoise

______________________________________________________________________________________

Enquête publique du 23 mars au 23 avril 2015

______________________________________________________________________________________

Christian Cazabonne, le maire de Crayssac insiste sur la complexité du dossier avec un PLU instituant une ceinture de sécurité entre les habitations et les sites d’extraction de pierres plates ou de concassage. «Nous avions demandé un prolongement de l’enquête publique, il n’a pas été accordé et nous avons dû statuer. Le conseil municipal a, donc, voté contre ce projet en toute sérénité, en faisant abstraction de toute pression, et ce n’est pas cette association (l’Adec) qui a infléchi notre position.» Pour autant, le premier magistrat souligne l’importance économique des carrières. Il y en a sept en activité actuellement sur Crayssac. «Lors de mon premier mandat, il y en avait onze. N’oublions pas que ces carrières restent la principale ressource de notre village. C’est une affaire qui réclame beaucoup de circonspection.»

La Dépêche