C’est la rentrée à l’IUT de Figeac

L’institut universitaire de technologie de Figeac fêtera en 2020 ses 25 ans. L’établissement situé sur les hauteurs de la ville à Nayrac a rouvert ses portes le 2 septembre dernier pour les étudiants de DUT. Les élèves répartis dans les quatre licences feront, quant à eux, leur rentrée le 30 septembre prochain.

L’œil rivé sur les effectifs. C’est la rentrée sur les bancs de l’université de Figeac, et déjà, les administrations font les comptes. En tout, les effectifs figeacois sont stables en ce début d’année universitaire, avec environ 420 inscrits.

« Le chiffre varie encore un peu mais on sera autour des 420 étudiants, ce qui est stable depuis plusieurs années, indique Xavier Pumin, le directeur de l’établissement, qui entame sa troisième année à la tête de l’Institut universitaire de Figeac. La chose qui nous étonne cette année est le taux de boursiers qui passe sous les 40 % d’étudiants alors qu’on était d’habitude supérieur à la moyenne nationale avec plus de 50 %. Pour l’instant on n’a pas d’explication».

 

Regard vers le monde

Concernant l’origine géographique des étudiants, la répartition reste à peu de chose près quasiment identique aux années précédentes avec 37 % des élèves qui viennent du Lot et de l’Aveyron, 31 % qui arrivent de toute l’Occitanie, le reste des étudiants qui sont issus de toute la France et même 3 % d’étudiants étrangers.

 

Cette année, l’IUT de Figeac accueille ainsi trois étudiants mexicains en licence.

Le directeur souhaite ainsi poursuivre la dynamique à l’international initiée depuis l’an dernier. Les étudiants figeacois sont vivement incités à jouer le jeu de la mobilité et à profiter des échanges privilégiés mis en place avec des universités au Québec, en Espagne ou encore en Finlande pour une année d’études, un semestre ou un stage.
 

Au sein de l’IUT, les ateliers d’anglais seront reconduits cette année pour favoriser l’expression orale des étudiants appelés à se retrouver entre filières sur ces temps d’échanges. « Ça permet aussi de créer un esprit campus », espère le directeur qui souhaite également mettre l’accent sur l’entreprenariat cette année.

 

Un nouveau parc de machines

Côté personnel, pas de changement majeur dans l’équipe. Hormis l’élection en juillet d’un nouveau chef à la tête du département Génie Mécanique et Productique. L’IUT a par ailleurs renouvelé son parc de machines grâce à des dons de partenaires locaux tels le CEA Gramat et le collège Masbou.

 

Le directeur souhaite développer la dynamique enclenchée à tous les niveaux au sein de l’établissement. « On a enregistré un taux de réussite de 85 %, un peu supérieur à la moyenne nationale des IUT, ce qui montre bien que la taille du site et l’encadrement de Figeac permettent d’amener à la réussite » se félicite Xavier Pumi

Audrey Lecomte La Dépêche
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.