Hôpital de Cahors: déprogrammation des opérations chirurgicales non urgentes, ouverture de lits de soins supplémentaires

Le centre hospitalier de Cahors se prépare au déclenchement du niveau 4 du plan blanc en Occitanie

 Suite à la 2e cellule de crise de la semaine, qui s’est tenue ce matin, la direction du centre hospitalier de Cahors vient  d’acter des dispositions sanitaires d’urgence, pour se préparer à une vague Covid sans précédent pour les hôpitaux.

 » Il y a quelques jours, nous avons basculé en niveau 3 du plan blanc en Occitanie, le niveau 4 vient d’être déclenché cet après-midi par l’ARS Occitanie. Nous sommes en crise, nous devons prendre des décisions difficiles », prévenait à l’instant Thierry Debreux, médecin responsable des urgences hospitalières de Cahors et du Samu 46, et Clément Gaubert, directeur adjoint de l’établissement public lotois.

Les agents de l'hôpital de Cahors ont été repositionnés sur les services médicaux qui vont être impactés.
Les agents de l’hôpital de Cahors ont été repositionnés sur les services médicaux qui vont être impactés. DDM-Marc Salvet – MARIE PIERRE VOLLE

Déprogrammations aux blocs, ouverture de lits de soins supplémentaires

Rapidement, une réorganisation des équipes et des personnels s’élabore pour ne pas avoir à rappeler les soignants sur leurs congés d’été. Le planning et la gestion des blocs opératoires viennent d’être révisés et la déprogrammation des opérations chirurgicales non urgentes actée. Parallèlement, dès lundi, deux lits supplémentaires en réanimation vont être ouverts.

Pour l'instant, la direction de l'hôpital n'envisage pas de rappeler les soignants en vacances
Pour l’instant, la direction de l’hôpital n’envisage pas de rappeler les soignants en vacances DDM-Marc Salvet – DDM MARC SALVET

« Nous avions jusqu’à présent 8 lits en soins critiques, six étant déjà occupés, il faut préparer les jours à venir et s’adapter aux évolutions attendues. Seuls deux patients Covid sont pris en charge en réa, âgés d’une soixantaine d’années et non vaccinés. Ce sont 95% de personnes non vaccinées qui sont accueillies dans nos établissements pour des symptômes lourds », rappelle le chef des urgences, en listant : Toulouse, Tarbes, Narbonne, Perpignan, Carcasonne sont dans le rouge. Le Samu 34 cherche des lits hors département. Les hôpitaux craquent les uns après les autres », prévient Thierry Debreux.

Les transferts de patients Covid pourraient s'enclencher rapidement.
Les transferts de patients Covid pourraient s’enclencher rapidement. DDM-Marc Salvet

Cahors prêt à accueillir des transferts de patients

Dans les heures à venir, le centre hospitalier de Cahors pourrait accueillir deux patients transférés. « Ce n’est pas tant la situation Covid du Lot qui nous inquiète, c’est le soutien qu’il va falloir apporter à nos collègues pour faire tenir le dispositif de santé régional en plein été quand nous avons déjà les urgences classiques. En ce moment, nous avons une centaine de passages aux urgences de Cahors par jour. Nous nous préparons donc à basculer en fonctionnement dégradé à l’hôpital de Cahors, en repositionnant nos personnels sur des services d’urgence et de crise ».

Lundi, de nouveaux lits de soins vont être ouverts.
Lundi, de nouveaux lits de soins vont être ouverts. DDM-Marc Salvet – DDM MARC SALVET

« C’est un marathon qui commence pour tenir au moins jusqu’au 13 septembre. Une bataille sanitaire. Nos agents, nos soignants se sont mobilisés rapidement, nous sommes fiers de leur disponibilité et de leur engagement. La situation est très évolutive ; la preuve : d’une situation gérable à Toulouse la semaine dernière, ils ont vu l’activité multipliée par six », constatent le médecin cadurcien  et le directeur adjoint. Et d’ajouter : « Si les projections de Pasteur sont réelles, cette 4e vague sera pire pour nos établissements et nos équipes médicales que celles que nous avons eues à  gérer jusqu’alors ».

Laetitia Bertoni ladepeche.fr

Une réflexion sur “ Hôpital de Cahors: déprogrammation des opérations chirurgicales non urgentes, ouverture de lits de soins supplémentaires

  1. Cauvaldor se dote d’un centre de dépistage ouvert 7 jours sur 7. Il permet la réalisation de tests antigéniques sans rendez-vous avec résultat sous 15 minutes.

    Alertée par les difficultés d’accès à de nombreux sites culturels et de loisirs avec l’obligation de présentation du pass sanitaire, la Communauté de communes Cauvaldor en partenariat avec l’Office de tourisme Vallée de la Dordogne, la commune de Martel et le laboratoire Biofusion de Souillac déploie un centre de dépistage COVID permanent. En effet, malgré la mobilisation des professionnels de santé du territoire qui œuvrent quotidiennement (tous les lieux de dépistage à retrouver sur le site http://www.santé.fr), il est difficile de répondre à la forte demande actuelle. Le centre de dépistage fonctionnera sans rendez-vous à partir jusqu’au 26 août inclus tous les jours de 9 h 30 à 17 h 30, Chemin du Capdeville à Martel (parking de la maison de santé). Il propose des tests antigéniques avec production des résultats sous 15 minutes et la délivrance du pass sanitaire le cas échéant pour 48 h. L’accès à ces tests se fera sur présentation de la carte vitale et d’une pièce d’identité.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :