Hôpital de Saint-Céré. Lutte contre le Covid 19

Face à la pandémie qui touche notre pays, ce mercredi 25 mars, pour connaître la situation au Centre Hospitalier de Saint-Céré, nous avons contacté Frédéric Delmas, directeur des centres hospitaliers de Saint-Céré et de Gramat.

Quelle est la situation actuelle sur le Centre Hospitalier de Saint-Céré, notamment aux urgences ?

Pour l’instant la situation est calme, notamment au niveau des urgences. Du fait du confinement et de la chute des activités, il est constaté une baisse de la fréquentation de 20 à 30 % de ce service. Je dirai que c’est le calme qui précède la vague à venir. La lutte contre le Covid 19 obéit à une coordination départementale pour tous les établissements hospitaliers et les médicaux sociaux du Lot. Elle est organisée par l’agence régionale de santé. Les protocoles, consignes a appliquer, sont réactualisés en permanence. Par exemple, ici, une organisation a été mise en place en prévision de l’accueil du confinement en chambre. Une organisation spécifique est également mise en place pour accueillir les malades Covid + en chambres spécialisés. Bien sûr le contrôle très strict des gestes barrière est mis en place. Pour les tests, ils sont réalisés après accord avec un médecin urgentiste et un infectiologue pour les personnes présentant des signes de gravité.

Quelles sont les consignes appliquées à l’Ehpad du Pré d’Aubier ?

Il a été décidé la suspension de l’intégralité des visites à L’Ehpad et aux Usl, à toutes personnes étrangères à l’établissement. Seul le directeur d’établissement peut déroger sur les bases de préconisations délivrées par l’Ars et la préfecture. Et puis bien sûr toutes les mesures barrières y sont appliquées scrupuleusement. Pour le maintien du lien familial la psychologue et les équipes soignantes sont à l’écoute permanente pour renseigner les proches et les résidents. Des contacts via “Skype” peuvent être organisés sur demande.

Sur le plan des personnels et de la logistique ?

Tout d’abord je tiens à souligner le travail remarquable de l’ensemble du personnel soignant qui répond présent chaque jour. La garde des enfants est mise en place dans les écoles. Au niveau restauration, aucun impact sur l’approvisionnement en denrées alimentaires.

nJ.-Thanry La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.