« La truf’fête le Lot »

Deux équipes de fin 2018 à 2019 ont tourné deux courts métrages grâce à une action du Conseil Général. “La truf’fête le Lot” était projetté lors du festival Cinédéclices.

D’octobre 2018 à février 2019; deux équipes d’environ cinq personnes ont planché pour monter un projet de courts-métrages avec les consignes suivantes : choisir du thème, écrire le scénario, tourner et monter. Ce programme, dans le cadre de la promotion de l’audiovisuel et l’éducation à l’image, a été financé par le Conseil Général du Lot et la maison des solidarités départementales sur une proposition d’Émilie Gomez. L’association Kinomad de Luzech dont Raphaël Prouteau est président a suivi chaque équipe pour mener à bien leur projet.

Naissance du projet

Un des groupes dévoile tout le processus de réalisation. Katell Fedrizzi, Jérôme könig, Margot Guillou, Naomi Lebeau et Michelle Nony ont planché durant plusieurs mois autour de « La truf’fête le Lot ». D’ailleurs comment est venue cette idée ? « Tout s’est passé sur plusieurs rencontres. Au début, il fallait trouver un thème. Ensuite apprendre le langage audiovisuel, écrire, développer l’histoire. Puis c’est la question « pourquoi on a choisi de vivre dans le Lot » qui s’est imposée à notre groupe. L’écriture de « La truf’fête le Lot » s’est fait à quatre mains avec Jérôme Konig » confie Michelle Nony. Mais cela n’a pas empêché que tout le monde a rajouté sa petite touche personnelle. Tour à tour, les membres du groupe passent devant ou derrière la caméra. Le court-métrage s’est tourné en une journée à « La poule aux potes » de Cahors, et l’actrice principale est Katell Fedrizzi. À suivi une journée de montage son à la radio associative Antenne d’Oc et enfin une journée de montage à Luzech. Michelle Nony précise « c’était une première expérience de réalisation pour tout le monde. Il y avait un bon esprit du commun. Chacun a vraiment amené une pierre à l’édifice ». D’ailleurs pour couronner leurs efforts ce court-métrage a été sélectionné par Cinédélices. Le vendredi 4 octobre après le film d’Yvan Attal « Mon chien stupide », « La Truf’fête le Lot » était projeté. Maintenant pourquoi « La truf’fête le Lot » n’irait pas taquiner la sélection des courts-métrages de Clermond Ferrand. L’avenir le dira…

L’histoire

Des truffes imaginent et racontent avant d’être dégustées à l’apéritif, pourquoi les humains ont choisi de vivre dans le département du Lot, les surréalistes, André Breton, les citoyens du monde, la beauté la vie…

E-F Plages Actulot

1 commentaire pour “« La truf’fête le Lot »

  1. Pierre
    dimanche, 10 novembre 2019 à 09:14

    Bravo, Katel,
    une part de vous, restee a cahors.
    Poete en notre temps,
    ne regrette pas d’ être venu.
    Qui peut se prevaloir,
    de percer d’ un être,
    le vecu…..
    Amicalement,
    pierre, ex ” secours catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.