Le confinement au Vigan

Le confinement est obligatoire, mais il faut bien nourrir sa famille, alors on remplit sa dérogation et on sort avec un peu d’angoisse. C’est exactement ce que ressentent tous les jours nos commerçants, Nathalie et Dominique Michaud de la supérette du Vigan, qui témoignent.

Qu’est ce qui a changé pour vous ?

Nous avons du tout replanifier, avec en plus les gestes barrières recommandés, ce que nous appliquons après chaque client, mais avant tout pour ne pas nous contaminer et risquer pour les autres. La réorganisation dans le magasin, nous veillons à ce qu’il n’y ait pas plus de cinq personnes à la fois, une seule par famille, ne pas s’approcher entre eux, et des signalisations au sol les oriente aux caisses. Mais surtout ce qui a changé c’est la fréquence du réassortiment, nous avons doublé le temps de mise en rayons, mais aussi nous avons doublé nos commandes en produits de première nécessité et par répercussion les livraisons, pour y répondre nous avons réaménagé nos horaires pour pouvoir mieux achalander avant l’ouverture.

Quelles sont les denrées les plus demandées ?

Ce qui nous manque le plus c’est incontestablement la farine, le pain de mie, le papier toilette.

Comment réagissent vos clients face au virus ?

Ils sont très compréhensifs des mesures sanitaires et les respectent parfaitement. Bien sûr ils achètent plus qu’à l’accoutumée pour raréfier leurs déplacements, ils viennent seuls et beaucoup approvisionnent en même temps leur(s) voisin(s). Ils consomment en beaucoup plus grande quantité les produits de base. De manière générale, ils sont vigilants et respectueux.

Y a-t-il de l’entraide ?

Bien sûr, nous continuons les livraisons pour nos habitués dans le besoin. La mairie a mis en place des livraisons à domicile pour les personnes fragiles, du coup, il n’a pas manqué de volontaires bénévoles pour aider. Le soutien est partout, les habitants sont solidaires entre eux et surtout envers les producteurs et commerçants locaux pour lesquels ils attestent de la reconnaissance pour leur dévouement à la population.

Nouveaux horaires SPAR : 9 h à 12 h et 15 h à 18 h 30, Tél. 09 63 22 39 93.

 
Patrick Leleu La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.