Le feu à Concores: Les pompiers racontent

Dans la première heure, six camions de luttes contre les feux de forêts ont été déployés sur le sinistre en progression situé dans un secteur très accidenté, difficile d’accès et menaçant près de 40 hectares de végétation.
En fin d’après-midi, en soutien des moyens au sol, deux bombardier d’eau #Dash, ont effectué au total cinq largages sur la zone.
Les remplissages en produit retardant ont été effectués au pélicandrome des Pompiers du Lot situé sur l’aérodrome de Cahors-Lalbenque.
Le dispositif au sol a été ensuite complété de deux autres camions de lutte afin de constituer deux GIFF* complets.
Le véhicule logistique permettant aux personnels de se restaurer et de s’hydrater ainsi que le soutien sanitaire opérationnel venant en appui des Pompiers engagés sur l’intervention ont également été dépêchés sur site.
Le feu a pu être fixé en fin de soirée mais comportait de nombreux points chauds très difficiles d’accès.
Des relèves de personnels ont été opérées et un drone piloté par la société Airvolia, partenaire des Pompiers du Lot, a été engagé sur place afin de tenter de localiser, au moyen d’une caméra thermique, les foyers actifs résiduels.
Le dispositif a été maintenu sur place toute la journée de samedi afin de procéder au noyage des points chauds puis a été progressivement allégé en laissant les moyens qui ont assuré une surveillance active.
Le feu qui a été déclaré éteint dimanche en milieu de matinée aura parcouru 10 hectares de végétation.
Au total, 160 Sapeurs-Pompiers Lotois ont participé à cette intervention de longue durée.
*Groupe d’Intervention Feu de Forêt (le groupe est composé de quatre camions de lutte contre les feux de forêts, d’un camion-citerne porteur d’eau et d’un véhicule léger de commandement).

Laisser un commentaire