les Estivales de Gigouzac auront lieu

“Si le gouvernement le permet, la fête aura bien lieu !” Le maire Romuald Molinié ne cachait pas sa satisfaction. En effet, les Estivales de Gigouzac se sont réunies vendredi 19 juin. Les coprésidentes Magali Gibault et Anaïs Lartigue ne souhaitant pas endosser la responsabilité pénale de l’organisation des festivités du mois d’août en cette période de crise sanitaire, le maire a pris alors la parole afin de remercier chaleureusement toute l’équipe des Estivales qui anime le village tout au long de l’année. Il a proposé que les élus assument transitoirement l’organisation de la fête. “Les décisions sont déjà prises depuis longtemps, il ne reste plus qu’à les exécuter”, a-t-il souligné.

Les Estivales ont accepté à l’unanimité la proposition du maire et, de ce fait, le bureau de l’association est entièrement démissionnaire. Romuald Molinié et Florent Garrigues sont élus président et trésorier. Les autres postes sont déclarés vacants.

Les membres des Estivales restent extrêmement motivés et mobilisés pour la fête qui aura lieu à son habitude le troisième week-end d’août, avec à l’affiche les Flagrants délires, DJ Jenix, Tony Brams et les Serial Zikeurs.

La Dépêche

9 commentaires pour “les Estivales de Gigouzac auront lieu

  1. citoyendebase
    samedi, 27 juin 2020 à 22:15

    Si le Maire préside l’association “Les Estivales”, il va donc se voter une subvention. Si l’ensemble des conseillers municipaux gèrent l’association, ils ne peuvent pas participer au vote de la subvention.
    Gigouzac se prépare un imbroglio de haut vol

    • citoyendebase
      dimanche, 28 juin 2020 à 14:10

      C’est encore plus compliqué qu’il n’y parait. L’ancienne présidente et on peut la comprendre ne souhaite pas prendre la responsabilité pénale de ce qui se passerait en cette période de crise sanitaire.
      Mais cette ancienne présidente est aussi conseillère municipale de Gigouzac.
      Le maire et un autre conseiller municipal ont donc fait le choix de prendre la présidence et la trésorerie de l’association “Les Estivales”.
      Ils en deviennent de fait les gestionnaires. Les Estivales deviennent une association transparente (au sens légal du terme). S’ils agissent en toute connaissance de cause, les élus risquent une peine inéligibilité (Réponse du Ministère de la justice publiée dans le JO Sénat du 24/08/2006 – page 2220) .

      • Molinié Romuald
        lundi, 29 juin 2020 à 17:28

        Bonjour,
        C’est le Maire lui même qui vous répond.
        Ne vous inquiétez pas! Nous assumons la responsabilité de l’organisation pour l’été seulement.
        Pour le moment aucune subvention n’est prévue.
        Par contre si l’association a besoin d’une subvention, celle-ci ne serait votée pas avant septembre, et d’ici là nous aurons cédé la place.
        Un élu peut tout à fait être responsable d’une association. Cependant, nous avons toujours pour habitude de faire sortir les membres des associations subventionnée.
        Enfin, il n’y a conflit d’intérêt que lorqsue un élu est aussi salarié d’une association subventionnée.

        • citoyendebase
          lundi, 29 juin 2020 à 18:48

          Monsieur le Maire,
          Je suis ravi et surpris de votre réponse.
          Vous indiquez qu’en l’état, l’association n’a pas besoin de subvention puisque aucune n’est prévue. Cela indique que le budget prévisionnel est équilibré.
          Mais vous dites aussi que si elle en a besoin en septembre (c’est à dire si le président Molinié et le trésorier Garrigues ont mal géré) le Maire Molinié et l’élu Garrigues la voteront en septembre.
          C’est exactement la définition d’une association transparente.
          C’est donc très risqué. Vous aurez été avertis.
          Il y a d’autres moyens (parfaitement légaux) pour résoudre cette question.

        • dimanche, 5 juillet 2020 à 09:02

          Comment pouvez vous organiser une fête avec les mesures de distanciation a prendre?
          Comment allez vous empêcher les gens a danser? Comment allez vous empêcher les gens de se regrouper? Beaucoup de questions sans réponses! Et bien que je ne le souhaite pas si un ou plusieurs cas de covid surviennent après cette fête comment allez vous gérer cela?
          Le virus est toujours la et pour moi organiser des regroupements est pour le moins inconscients. Bon dimanche

  2. SYLVETTE
    dimanche, 28 juin 2020 à 11:59

    Tout à fait! Les élus ne peuvent être ni trésorier ni président d’une association subventionnée par la collectivité ! La subvention étant de l’argent public qui ne peut-être géré par un élu. Quant aux membres de l’association élus au conseil, ils doivent sortir et donc s’abstenir lors du vote…On peut supposer que le maire est informé !

  3. Patrick M
    mardi, 30 juin 2020 à 19:01

    Voici ce que dit le Préfet : Ainsi, préalablement à toute autorisation dérogatoire du préfet, toute fête doit prévoir les mesures de distanciation sociale adéquates, le port du masque lors des déplacements des participants, la fourniture par les organisateurs de gel hydroalcoolique. Aucun évènement dansant ne peut avoir lieu sur la voie publique comme dans les restaurants et cafés : l’organisateur doit prévoir un dispositif pour permettre aux participants de s’asseoir et de garder des distances minimales entre chaque table. Enfin, l’organisateur demeure responsable de la bonne application des mesures sanitaires lors de l’évènement et doit faire appel à la responsabilité individuelle de chacun pour s’assurer du respect des gestes barrières.
    Un concert avec des gestes barrières c’est du flagrant délire. Comment va t-il payer les artistes si le public ne répond pas présent?

  4. Patrick M
    dimanche, 5 juillet 2020 à 16:51

    Il y a bien des choses étonnantes. Je résume:
    – Le conseil d’administration des Estivales refuse à la majorité de prendre le risque de maintenir la fête.
    – Le Maire de Gigouzac et un élu font un putsch. Ils demandent à l’équipe de démissionner et prennent leur place pour maintenir la fête.
    – La presse locale (vie Quercynoise) se fait le héraut du courage du Maire et de son adjoint qui foulent du pied une décision démocratique d’une association. Tout en prenant des risques en étant président et trésorier d’une association qu’ils subventionnent en temps qu’élu.
    A qui profite le maintien de la fête à ce prix-là?

Laisser un commentaire