Les garçons et l’Art?

cahors étudiants art

Les 14 étudiantes en Master métiers de l’art

Du 17 mars au 15 juin, le Grenier du Chapitre accueille l’un des deux volets de l’ambitieuse exposition orchestrée par les étudiants cadurciens en métiers de l’art.

Pour la 4e année consécutive, les étudiants en Master Métiers de l’art de l’université Jean-Jaurès de Toulouse, cursus délocalisé à Cahors, proposent une exposition collective originale en partenariat avec le musée régional des Abattoirs. L’an dernier, le projet «Cadence(s)» installé dans les murs du musée Henri-Martin avait connu un grand succès. Cette année, malgré la fermeture du musée, la promotion de 2e année composée de 14 étudiantes s’apprête à dévoiler le fruit de près d’un an et demi de travail au Grenier du Chapitre du 17 mars au 15 juin ainsi qu’au Quai des arts de Cugnaux du 10 mars au 10 septembre. Cette exposition baptisée «Interra)tions» a pour vocation d’illustrer en deux volets les dynamiques entre l’être humain et la nature. «Le thème global est l’anthropocène, c’est-à-dire l’ère où l’homme a un impact sur son environnement, explique l’une des étudiantes cadurciennes, Alyssa De Bruyne. L’exposition permet aux visiteurs de prendre conscience de sa place dans son territoire. A Cahors, le volet porte plus particulièrement sur la volonté d’harmonisation avec la nature».

Pour construire cette double exposition organisée à deux endroits différents, les étudiantes de Cahors ont mené une large réflexion à partir de trois mots «paysage, territoire et jardin». Au final, ce projet collectif réunit les travaux de neuf artistes sur les deux sites (Carlos Aires, Dove Allouche, Jason Glasser, Sabine Haubitz et Stefanie Zoche, Marie Velardi à Cugnaux ainsi que Suzanne Husky, Cildo Meireles et Liam Sy Paquemar à Cahors). Au printemps, l’exposition cadurcienne fera le lien avec le festival Cahors juin jardins dont la prochaine édition aura pour thème «le jardin en mouvement». Une table-ronde est d’ailleurs prévue le 5 juin au musée Rignault de Saint-Cirq-Lapopie avec deux professeurs de l’école nationale supérieure du paysage de Versailles pour répondre à la question «comment l’art traduit-il les transformations géologiques et environnementales ?»


Culture

Une œuvre réalisée pour Cahors

Scindé en deux espaces distincts se reflétant l’un l’autre dans un jeu de miroirs, le rez-de-chaussée du Grenier du Chapitre est totalement revisité par l’artiste. Il propose un parcours, une expérience visuelle et sensorielle. La déambulation nous contraint à quitter une démarche de contemplation de l’œuvre pour y intégrer pleinement notre corps en mouvement. Nos sens et nos perceptions permettent à l’installation de prendre vie, de délivrer ses différents messages.


Le chiffre : 14

étudiantes> Master à Cahors. La promotion en deuxième année travaille depuis un an et demi sur ce projet collectif ambitieux.

cahors iufmObjectifs:

Acquérir les connaissances théoriques et pratiques aptes à maîtriser les domaines d’activités des secteurs de la documentation et de la régie des œuvres d’art tant dans le monde institutionnel que dans celui du marché de l’art.

objectifs scientifiques

En amont acquérir une bonne connaissance :

  *  des structures des métiers de l’art, de leurs fonctionnements et de leurs besoins.

  *  de l’histoire des institutions artistiques et du marché de l’art.

       Posséder les connaissances affairant aux matériaux, supports, médium, matières des œuvres d’art, connaître leur histoire e et leur évolution.

Maîtriser la contextualisation des œuvres et donc compléter les acquis en histoire de l’art.

objectifs professionnels

Acquérir :

  * les savoirs, les techniques et les méthodes de la documentation adaptées aux collections et aux fonds publics ou privés.

  * les savoirs théoriques et techniques de la régie  et de la conservation des œuvres d’art.

Étiquettes: