Montcléra: Visite à l’ingénieux Mr Marty

montclera martyMercredi 14 septembre René Marty nous accueille dans son musée, à Montcléra, pour nous montrer ses réalisations et nous dévoiler quelques astuces surprenantes. De la machine à casser les noix à la bouteille magique sans oublier son fameux petit train, tout n’est qu’émerveillement.
Pendant plus d’une heure vous vivrez dans un autre monde, loin des ordinateurs !
Dépaysement garanti et buffet offert !
Rendez-vous place Hugues Salel, à Cazals, à 14h30.
Participation aux frais : 5 €. Inscription l’OFFICE DE TOURISME DU PAYS DE CAZALS-SALVIAC.accompagné du règlement, au plus tard le 13 septembre 2016.
Moins de 10 ans : gratuit.

À 86 ans, René Marty a gardé son âme d’enfant. Son charmant corps de ferme situé à Montcléra regorge d’inventions et d’objets insolites, dont certains sont exposés à l’écomusée de Cuzals tout l’été dans le cadre des «Ingénieux».

 _____________________

Lorsque l’on rencontre René Marty, on se dit que ce grand enfant né en 1930 sort tout droit d’un film de Tim Burton ou d’un roman de Boris Vian. Un nombre incalculable d’inventions en tout genre et d’objets insolites trônent dans le corps de ferme de cet ancien agriculteur, dont certaines créations ont été choisies par l’écomusée de Cuzals pour l’exposition «Les Ingénieux». Dans le monde merveilleux de René Marty se côtoient toutes sortes de curiosités : une vraie fausse fusée Ariane 6, des «bouteilles magiques», des vélos à girouette ou encore des machines à casser les noix.

«Il faut bien amuser les gens, ils sont bien malheureux parfois»

Mais la star dans tout cela est sans conteste le petit train, que René a entièrement construit avec du bois et des objets de récupération. La locomotive ? Un simple et charmant tracteur tondeuse totalement revisité, dont la pointe de vitesse pourrait en étonner plus d’un. «Les gens me demandent le petit train pour les baptêmes et les anniversaires. Je ne vends rien, je prête ou je donne, et puis je m’amuse en même temps» dit-il.

Dans une grange, René entrepose tous les objets en bois qu’il a confectionnés, du porte-bouteilles aux trottinettes, en passant par tout un tas de jouets pour enfants et un vélo d’appartement à hélices, «pour se faire de l’air en même temps» explique-t-il. «Tout ce qu’il y a ici, je l’ai fait avec du bois récupéré après la tempête de 1999. Le bois c’est magnifique». Et ça devient magique avec cet inventeur débordant de poésie et d’humilité. «Il faut bien amuser les gens, ils sont bien malheureux parfois. Tout le monde peut en faire autant, voire mieux ! Je n’invente rien, je ne fais que copier avec les moyens du bord» confie-t-il.

Un «ingénieux», père de deux ingénieurs

Que l’on ne dise pas que la génétique n’y est pas pour quelque chose ! L’ingénieux René a engendré deux fils, tous deux ingénieurs, l’un au Cnes de Toulouse, l’autre au Synchrotron de Grenoble, l’accélérateur de particules. Les créations de René font plutôt figure d’accélérateur de neurones. Grâce à un simple triangle en bois, l’inventeur invétéré peut se targuer d’avoir résolu le mystère du triangle des Bermudes ! Avec René, un simple morceau de bois peut devenir un casse-tête pour les visiteurs. Ses trouvailles peuvent aussi se révéler d’une incroyable utilité, comme la pompe à eau sans moteur (pas d’électronique chez René), le ramasse-noix ou le moulin à vent sonore. «Les oiseaux mangeaient toutes mes figues. J’ai remarqué que le bruit les éloignait. Je peux manger des figues maintenant. Je fais des trucs utiles. Je ne comprends pas pourquoi il n’y en a pas dans le commerce» répète-t-il souvent. Un ingénieur vaudrait-il moins qu’un ingénieux ?

La Dépêche

 

3 commentaires pour “Montcléra: Visite à l’ingénieux Mr Marty

Les commentaires sont fermés