C’est la rentrée à l’IUT de Figeac

iut rentrée 16Hier matin, sur le parvis de l’IUT comme dans le hall vitré de l’Institut universitaire et technologique de la ville, les nouveaux étudiants prenaient tranquillement leurs marques. «L’établissement compte 440 inscrits, dont la moitié en première année», détaille Olivier Drouard-Pascarel, directeur de l’IUT de Figeac.

 D’ici deux semaines, ils seront rejoints par 75 jeunes en licences professionnelles.

Cette rentrée 2016 à l’IUT est placée sous le signe de la continuité puisque peu de changements sont à observer. En génie mécanique, Jean-Pierre Mars prend la responsabilité du département ; quant à Olivier Drouard-Pascarel il rejoindra l’équipe enseignante de techniques de commercialisation, confiant son poste au choix des urnes, après dix ans à la direction de l’IUT.

On notera la présence sur le site de sept étudiants chinois, déjà là l’an dernier, qui accueilleront une délégation de douze nouveaux d’ici quelque temps. Quatre étudiants figeacois ont fait leur rentrée au Québec, pour quatre mois. Notez enfin l’inscription de deux Gabonaises.

Les mois à venir devraient voir aboutir le dossier de création d’une plateforme de recherche d’usinage à grande vitesse et impression numérique à l’IUT au côté de la Mecanic Vallée et dans le cadre d’appels à projet. Le dossier de l’implantation d’un FabLab avec FigeActeurs devrait aussi se préciser.

Parmi les invités conviés à cet accueil des étudiants de 1re année, hier, le maire de Figeac, André Mellinger et son adjoint délégué à la jeunesse, Guillaume Baldy. L’association régionale Entreprendre pour apprendre et Agnès Aubertin, administratrice de la caisse régionale du Crédit Agricole qui parrainera la création de deux mini-entreprises dans le cadre d’un challenge de l’entrepreneuriat. Pia Eon, du Syded du Lot, venue sensibiliser les jeunes au tri des déchets, ou encore M. Bedou et René Landes, pour favoriser la pratique du sport dans les clubs.

Lors des discours, Olivier Drouard-Pascarel a mis en exergue le taux de réussite des IUT : 75 à 85 % contre 45 % en 1re année de faculté, la poursuite d’études supérieures pour 90 % des diplômés de DUT contre 40 % dans les années 1990. Mais il a mis en garde : «Ne vous dispersez pas malgré ce changement de vie et cette autonomie, le 1er semestre est capital, soyez attentif en cours et travaillez.»

Des propos complétés par les questions de sécurité et de citoyenneté auxquels le maire de la ville s’est associé (lire encadré), concluant : «Profitez de la chance que vous avez d’être à Figeac, loin de l’entassement du Mirail et des embouteillages, dans un cadre de vie préservé avec les avantages de la vie étudiante : restaurant universitaire du Crous, logements étudiant et surtout un enseignement de qualité, soutenu par le monde économique.»

Des mises en garde

Les questions de sécurité dans le cadre de l’état d’urgence national, tout comme les règles du vivre ensemble, de respect et de limite à tous les excès d’alcool et de troubles du voisinage ont été longuement détaillées : «La fête le jeudi soir n’est pas interdite, mais elle se fait dans les bars et pas dans la rue, soyez respectueux des gens qui dorment et qui travaillent le vendredi matin. Il n’y aura aucune tolérance sur les comportements excessifs, ni de notre part, ni de la part de la gendarmerie.»

L’interdiction du bizutage par les 2e année a été quelque peu contournée, avant la 1re soirée étudiante de l’année.

______________________

Même sujet:

Comment candidater à l’IUT de Figeac

Samedi journée Porte Ouverte à l’IUT de Figeac

 

Figeac: Pour ses 20 ans l’IUT ouvre ses nouveaux laboratoires de recherches

 

L’IUT de Figeac a 20 ans


Le Site de l’IUT