Novembre c’est le mois du film documentaire

 

Novembre, c’est le mois du film documentaire à Gourdon, à Cahors, à Catus etc…

à l’Atalante à Gourdon

Dans le Grand Cahors

Novembre est le «Mois du film documentaire» dans le Grand Cahors. Outre Cahors, les communes d’Espère, Catus, Fontanes, Cieurac, Labastide-Marnhac, Mercuès et Pradines y participent.

Le Grand Cahors affiche une fois de plus son désir d’ouvrir la culture au plus grand nombre tout simplement en la rendant gratuite donc encore plus accessible. Ces moments sont rares.

La médiathèque du Grand Cahors en est l’un des principaux pourvoyeurs. C’est le premier point positif à mettre en évidence dans la programmation soignée et éclectique du «Mois du film documentaire» qui propose, du 3 au 30 novembre, 25 projections gratuites et une payante.

Pour sa dixième participation à ce rendez-vous, la médiathèque a décidé de faire la part belle à l’éclectisme.

«Nous n’avons pas souhaité nous appuyer sur un thème précis cette année, mais élaborer un programme très diversifié pour le public lotois qui a pour habitude de venir nombreux à ces projections» lance José Tillou, vice-président du Grand Cahors chargé de la culture. Principal pôle d’attraction et de projections vers lequel convergera le public du «Mois du film documentaire», la médiathèque ne se contentera pas de diffuser quelques pépites de ce genre très prisé, mais apportera une vraie plus-value culturelle.

«Nous mettrons à la disposition du public des ouvrages liés aux thèmes qui seront développés à travers les documentaires, mais aussi des DVD présentant d’autres œuvres des réalisateurs invités durant tout le mois» annonce Mathilde Billion, directrice-adjointe de la médiathèque.

Guillaume Dreyfus en ouverture

Pour sa part, Sophie Alaux, responsable musique et cinéma à la médiathèque, a planché sur la programmation proprement dite et en révèle les temps forts en insistant sur «la présence de Guillaume Dreyfus, le vendredi 3 novembre à 18 h 30 à la médiathèque.

Son documentaire intitulé Hygiène raciale, nom donné à l’eugénisme en Allemagne dans les années trente, précédera une autre projection, Les déserteurs de la Wehrmacht, qui raconte et montre l’histoire des soldats allemands objecteurs de conscience, pacifistes ou déserteurs condamnés à mort sous le régime hitlérien».

Un pan méconnu d’une histoire bouleversante.


Repères

Le chiffre : 26

projections > dans huit communes. 25 gratuites et une payante. Programme complet sur le site www.moisdudoc.com


Terre-Rouge au cœur du programme

La médiathèque du Grand Cahors et le réseau des bibliothèques ont établi une programmation qui offre l’embarras du choix. Le 15 novembre à 14 heures à la médiathèque, le film BGirls de Nadja Harek, réalisé dans le cadre du projet «Passeurs d’images-Occitanie» est le résultat probant du travail de l’association Kinomad auprès d’adolescents du quartier de Terre-Rouge. Le documentaire présente quatre portraits de danseuses et chorégraphes de hip-hop. Autre rendez-vous qui devrait marquer les esprits : le vendredi 17 novembre, à 18 h 30 à la médiathèque :The Longest run, signé Marianna Economou. L’histoire : un jeune Irakien et un Syrien emprisonnés pour avoir aidé des passeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.