Parcours de migrants

Vendredi 15 novembre à 18h

Médiathèque intercommunale de Cazals

Projection de courts-métrages dans le cadre du festival Migrant’scène.

En présence de la Cimade et du collectif soutien aux migrants Gourdon/Bouriane.

Gratuit / durée: 1h30 / à partir de 10 ans
Renseignements: 05 65 22 88 58 ou biblio-cazals@orange.fr

Tour d’horizon des films projetés ce vendredi:

HISTOIRES DE MOTS (5 min): Clémentine, cinéaste dans la vie et bénévole à La Cimade Lille auprès du groupe « Avancé » des apprenants en FLE, a réalisé avec son groupe un court-métrage sur l’apprentissage de la langue, « Histoires de mots ».

EMBARQUÉS SOLIDAIRES (5 min): En 2016, William Richard et des élèves en fin de formation de technicien audiovisuel à l’IDEM de Perpignan ont réalisé ce court-métrage, avec le concours d’équipiers Cimade et de personnes migrantes.

MIGRANTS, MI-HOMMES (4 min): Un court-métrage réalisé par Julien Goetz, Sylvain Lapoix et Henri Poulain dans le cadre de la série documentaire #DataGueule.

LE BRUIT ET LA RUMEUR (17 min): film graphique et sonore qui propose une approche sensible du mécanisme des préjugés. Diffusé une centaine de fois en France et à l’étranger, le film est basé sur des entretiens avec deux chercheurs et nourri de questionnements personnels.

PARTIR (13 min): film d’animation réalisé par David Martin et Mathieu Robin, d’après le scénario de Ibrahim Drame, Aboubacar Keita et Bruno Landu, lauréats du concours Le Goût des Autres, organisé par Gindou Cinéma, et produit par Le-Lokal, avec le soutien de la région Occitanie.

Projection organisée par l’association Lecture au Cantou en partenariat avec la Cimade, avec le soutien de la Communauté de Communes Cazals-Salviac

2 commentaires pour “Parcours de migrants

  1. Marie Thérèse
    vendredi, 15 novembre 2019 à 21:57

    Soirée très instructive, avec beaucoup de monde, des réflexions sur les expériences vécues avec les migrants qui nous touchent et nous surprennent , expériences de vie sur des horizons lointains que l’on peut exprimer difficilement car parfois si difficile justement… Bravo et merci à toutes ces personnes qui décident un jour de s’embarquer et de partager avec eux un bout du chemin.

  2. jevouslis
    dimanche, 24 novembre 2019 à 17:32

    Figeac. Un migrant témoigne devant les collégiens.

    C’est dans le cadre du festival Migrant’Scène, organisé par la Cimade, que Nadine Peyrière et René Durand, deux bénévoles de l’antenne figeacoise, se sont rendus lundi 18 novembre au collège Masbou, accompagnés de Maury Bayo, journaliste et professeur de français en Côte d’Ivoire. Celui-ci, demandeur d’asile depuis septembre 2018, et en attente de sa convocation devant l’OFPRA (Office française de protection des réfugiés et apatrides), vient de publier un ouvrage «Bengué, piège à migrants», qu’il présentait aux élèves des classes de 4e de Florence Stalla, professeur d’histoire, et Georges Chaumar, professeur de français.
    «Ce livre, étant migrant moi-même, est un peu mon parcours, mais j’y mélange d’autres expériences vécues par des connaissances. Je mets l’accent sur l’attrait de l’Union européenne, qu’en Afrique occidentale on appelle Bengué, pour mes concitoyens. Or ce n’est qu’un miroir aux alouettes que l’on prend en pleine face dès que le piège se referme. Je suis invité par la Cimade pour témoigner de la réalité de la migration en France en apportant un autre regard, dans le but de trouver des solutions».

    La Cimade est une structure nationale, qui permet à ses bénévoles d’être formés pour savoir «nager» au milieu des textes juridiques et des lois proposées. Le groupe figeacois compte seize bénévoles.

    «Ce n’est pas en opposant migrants et pauvres que nous réglerons tout, ajoute Nadine Peyrière. Trop de préjugés accompagnent la migration. Et tous les deux ans, arrive une nouvelle loi qui restreint encore leurs droits».
    LaDepeche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.