Prospection pour l’implantation d’éoliennes

Blars

Vent debout contre un projet éolien au cœur des Causses du Quercy, des habitants ainsi que des élus des communes d’Orniac et de Blars ont créé l’association le SEL. Ils demandent une information claire sur ce sujet qui fait débat.

En plein cœur du Lot, l’inquiétude grandit dans plusieurs villages où une société montpelliéraine mène depuis quelques mois une prospection pour l’implantation d’éoliennes (lire notre édition du 21 juin). L’information découverte souvent par hasard par les habitants fait peur et suscite de vives réactions. À Blars et à Orniac, un des secteurs ciblés sur les Causses du Quercy par les démarchages en cours, un collectif est vent debout contre un quelconque projet éolien. Sur le terrain, la colère gronde et la mobilisation s’organise. Une association baptisée le SEL pour Sauvegarde Environnement Lotois vient d’être constituée. Elle a lancé une pétition et souhaite organiser au plus vite une réunion publique. « Notre objectif est de défendre l’environnement, les paysages, le bâti et la faune et la flore, résument les sept membres fondateurs. Notre premier besoin est d’être informés, de savoir exactement où en est le projet. On est dans le flou, c’est ce qui nous inquiète beaucoup ».

Fédérer de nombreuses énergies

Plus d’une vingtaine d’habitants et plusieurs élus des communes de Blars et Orniac ont intégré l’association et réclament haut et fort une vraie transparence sur ce sujet très sensible. « On ne comprend pas comment des éoliennes – on parle de 15 éoliennes à Blars, Orniac et à Espédaillac et Quissac – peuvent être plantées au cœur des Causses du Quercy où il est reconnu qu’il n’y a pas de vent » s’interroge un des habitants très remonté. À ses côtés, un couple qui vient d’acheter une maison déchante et confie ses craintes pour l’avenir. Un autre qui a rénové une vieille bâtisse n’accepte pas la perspective de voir pousser des mâts de plus de 150 mètres de haut dans le paysage. « On s’est beaucoup renseigné dans les départements voisins et auprès d’associations sur les nuisances visuelles, sonores et environnementales que ça crée. Mais quelles seront les conséquences sur notre santé ? Et puis aussi pour l’immobilier et le tourisme d’un équipement industriel qui ne correspond pas à nos besoins » demandent les membres de l’association, convaincus que les éoliennes seraient « une aberration » au centre du Lot. « Nous vivons dans un parc naturel exceptionnel reconnu Géoparc mondial pour ses richesses souterraines. On est en plus dans le triangle noir, la zone en France où on voit le mieux les étoiles. On ne peut pas dénaturer ce paysage et ce patrimoine ». Pour l’heure à leurs yeux, le seul effet positif du projet aura été de fédérer au cœur de l’été de nombreuses énergies pour défendre « une certaine vision du territoire ».

Le député Pradié dit non à l’éolien

Sollicité par les habitants inquiets mais aussi par les élus locaux partagés sur le sujet sensible de l’éolien, le député Aurélien Pradié n’a pas d’hésitation sur la question: « J’ai une position qui n’a jamais varié, après avoir pris le temps de me forger une opinion, je suis hostile à l’installation d’éoliennes sur le département et en particulier dans ce secteur » indique l’élu de Cœur-de-Causse, conseiller communautaire du Causse de Labastide-Murat (collectivité qui comprend Blars et Orniac). Aurélien Pradié avance deux raisons pour expliquer ce refus: « j’ai beaucoup travaillé d’abord sur le montage économique de l’énergie éolienne. C’est un scandale car ce sont des équipements extrêmement chers dont on n’est pas certain du recyclage. Il s’agit d’une économie totalement sous perfusion des aides publiques. Et puis je sais à quel point cela peut avoir un impact dégradant sur le territoire, sur des paysages naturels comme le nôtre que l’on doit préserver à tout prix ». Le député en appelle aux élus du département et du Parc: « il faut une vraie position départementale sur le sujet ».

Audrey Lecomte La Dépêche

Projet éolien : la mairie de Blars refuse de délibérer

  • Blars mais aussi Orniac, Espédaillac et Quissac sont des communes ciblées par une société qui cherche des terrains en vue d’implanter des éoliennes. Blars mais aussi Orniac, Espédaillac et Quissac sont des communes ciblées par une société qui cherche des terrains en vue d’implanter des éoliennes. Photo DDM A.L.

Publié le 04/09/2020

Face aux nombreuses questions posées sur un éventuel projet éolien sur le territoire des Causses du Quercy, le maire de Blars Jean-Louis Poujade a souhaité jouer la carte de la transparence. Il a ainsi adressé un courrier à tous les habitants de sa commune et organisé une réunion publique mercredi 26 août.

Dans la lettre écrite à ses administrés, le maire précise la position adoptée face à l’entreprise qui démarche des propriétaires notamment sur le territoire de la commune de Blars : « Suite à cette prospection, la société Elément a transmis à la commune une proposition commerciale afin que le conseil municipal prenne une délibération pour autoriser la mise en place d’une étude de faisabilité. Après l’étude individuelle et collective de ce dossier, lors de sa séance du 21 juillet, le conseil municipal a décidé de ne pas voter la délibération qui aurait pu autoriser cette société à poursuivre son étude sur le territoire de la commune. Compte tenu des contraintes techniques, du schéma d’implantation régional des sites dédiés aux énergies renouvelables en vigueur depuis 2012, de l’absence de vent et de toutes les réserves que nous avons soulevées, nous avons confirmé à cette société notre refus de délibérer et lui avons conseillé de prendre contact avec les instances concernées « PNR, CCCLM, Département, Région » A ce jour nous n’avons plus aucun contact avec cette société… »

La Dépêche

1 commentaire pour “Prospection pour l’implantation d’éoliennes

Laisser un commentaire