Réseau d’accueil recherche familles

.

Stage de sport organisé lors des séjours de soins.

Depuis 1977, il existe dans le Lot, un réseau d’accueil en famille pour des personnes ayant eu des problèmes d’addiction. Ce réseau est agréé par le Ministère de la Santé et dépend de l’association CMSEA (Comité Mosellan de Sauvegarde de l’Enfant, de l’adolescent et de l’Adulte). Actuellement, 21 familles accueillantes composent le réseau qui s’étend sur un rayon de 100 km autour de Luzech, où est basé le bureau des professionnels animant ce dispositif.

 

Qui sont ces familles ? Majoritairement situées en Bouriane, ce sont des agriculteurs, quelques artisans, un centre équestre, une artiste, et de plus en plus de jeunes (ou moins jeunes) retraités qui ont de la disponibilité et des activités à partager. Ce sont des personnes souvent fortement engagées dans leur tissu social local (membres d’AMAP, de SELS, d’associations locales…), attachées à leur territoire (restauration du patrimoine bâti, respect de l’environnement, transmission de traditions…), ouvertes à la rencontre (accueil régulier de stagiaires agricoles, de woofers…), parfois militantes (action politique locale, confédération paysanne…)

 

Qui sont les personnes en soin ? Des hommes, des femmes, âgés de 18 à 50 ans, de tous milieux sociaux-professionnels, avec des trajectoires de vie et des histoires personnelles et familiales fréquemment difficiles. Elles ont été dépendantes d’une substance (drogue, alcool, médicament) ou d’un comportement (jeu, trouble alimentaire, achat compulsif…), parfois plusieurs simultanément, ou à des périodes différentes. Après une stabilisation médicale, les personnes en soin sont accueillies, à leur demande, pour se consolider physiquement et psychologiquement et, avec l’aide de l’accueil en famille, retrouver un rythme et une hygiène de vie, se refaire une santé, prendre soin d’elles, se faire (enfin) du bien.

Quel est le rôle des professionnels ? Trois éducateurs spécialisés assurent un suivi hebdomadaire des personnes en séjour, à domicile. Ils travaillent en étroite concertation et en solidarité avec chaque famille accueillante, et sont joignables 24h/24, 365 jours/an. Leur travail consiste aussi à préparer un projet particulier avec la personne, au cas par cas, en lien avec son milieu d’origine : retour chez soi dans de meilleures conditions, travail des liens familiaux, relogement, poursuite des soins ailleurs, reprise de formation ou de travail…

 

Est-ce que « ça marche » ? Est-ce que ces séjours aident les gens ? Est-ce qu’il y a des résultats ? Les professionnels sont unanimes sur ces questions : oui ! Chaque séjour apporte quelque chose de positif dans la trajectoire de la personne. Parfois c’est flagrant, les progrès sont nets, ce qui n’exclut pas quelques « creux dans la vague ». Parfois c’est plus discret, les avancées se font à petit pas, mais ce qui est acquis est acquis. Et parfois encore, il arrive d’avoir l’impression de ne rien apporter, mais en fait, il se passe quelque chose d’extrêmement important : la personne a arrêté de régresser, de se détruire et elle se pose. En définitive, cela dépend beaucoup de là où on part.

 

Ces accueils sont utiles, car ils donnent la possibilité à des personnes de poursuivre leur soin en reprenant contact avec la vie ordinaire. Dans le cadre de l’accueil en famille, ces personnes vont vivre et évoluer au milieu de gens « normaux » (non soignants), bienveillants mais pas complaisants, tout en continuant un travail personnel régulier avec l’équipe de professionnel. C’est la qualité de la relation qui s’établit dans le trio, personne accueillie – famille accueillante (« non pro ») – équipe (« pro »), qui est le moteur des séjours.

Comment devenir accueillant ? Les critères de conventionnement sont souples, avec pour socle : le bon sens et la proposition d’un cadre de vie cohérent. Toute personne pouvant transmettre des valeurs, des savoir-faire et des savoir-être est bienvenue, y compris une personne vivant seule, une famille monoparentale ou recomposée. L’important est qu’au moins un membre soit disponible pour accueillir.

 

Les séjours sont basés sur le principe de libre adhésion : chacun peut interrompre le séjour quand il le souhaite, en sollicitant l’équipe qui organise cet arrêt au mieux. Les accueils sont temporaires : les séjours durent de 1 à 7 mois. Une famille accueillante peut choisir d’accueillir seulement quelques mois de l’année, à une période précise, ou encore de faire des pauses pendant un accueil, pour convenance personnelle.  L’indemnisation actuelle est de 28 € par jour et par personne accueillie (+ frais de déplacements).

 

Dans un souci de renouvellement et afin de maintenir le dynamisme et la vitalité de leur réseau, l’équipe du CMSEA vous invite à les rejoindre. Pour prendre contact avec eux, vous pouvez leur téléphoner du lundi au vendredi, de préférence entre 9h et 10h, au 05-65-20-12-02 ou via courriel à raf.wads@cmsea.asso.fr

Site web: http://www.leswadscmsea.fr/reseau-daccueil-en-famille/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.