St Chamarand: Adieu chère Bernadette

Bernadette était un point central de la vie du village.

Un triste événement attendu est survenue jeudi en début d’après-midi. Notre chère Bernadette s’est éteinte apaisée dans l’Unité de soins palliatifs de l’hôpital de Cahors, après que son médecin chef ait permis à Francis son époux, et à Jean Luc, son fils de cœur, de lui dire au revoir.

 Pour vous souvenir de Bernadette et de son action fédératrice vous pouvez télécharger en quelques minutes, puis visionner et/ou enregistrer en cliquant sur le lien ci-dessus)

https://we.tl/t-H6Z6U3GWBv

1 commentaire pour “St Chamarand: Adieu chère Bernadette

  1. jevouslis
    vendredi, 10 avril 2020 à 11:09

    C’est jeudi 2 avril que Bernadette Guillat-Potaux nous a quittés après 3 mois d’hospitalisation à Cahors, vaincue par une tumeur cérébrale. Née à Marseille, elle a vécu sa vie professionnelle à Aix-en-Provence. C’est en 1998 qu’elle décide avec Francis, son époux, de réhabiliter une vieille grange à St Chamarand. Ancienne secrétaire d’université, férue de lecture, Bernadette s’occupe alors bénévolement de la bibliothèque, son goût artistique la pousse vers la pratique de la peinture acrylique. Son univers c’est la couleur et l’abstraction.
    Dès 2011, avec son amie Françoise Cocula, elle crée l’association “A chacun sa passion” et organise une exposition annuelle très attendue, au château de St Chamarand, ainsi que des conférences historiques et culturelles, en coordination avec le jeune comité des fêtes pour animer ainsi la vie du village. Solaire, Bernadette affichait toujours un large sourire. Se passionnant pour les fleurs, les oiseaux, les plaisirs simples comme la marche, la danse, le yoga et tous les moments de convivialité. La musique tenait aussi une place de choix dans sa vie notamment au sein de la chorale “Varia Voce”. Attentive, Bernadette avait pourtant une priorité : prendre grand soin de son époux à la santé fragile, Francis. Nous partageons sa peine à présent. Confinement oblige, Bernadette Guillat-Potaux a été incinérée à Capdenac, lundi 6 avril sans que sa famille et ses nombreux amis lotois puissent l’accompagner. La Dépêche du Midi présente à la famille ses sincères condoléances.
    Michel Sirot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.