Un « schéma d’aménagement des cheminements doux »

Raphaël Daubet, Vice-Président de CAUVALDOR Aménagement de l’espace, Urbanisme, Habitat et Transport, présente la démarche de la communauté de communes en faveur de l’aménagement des cheminements doux.

« Au quotidien, bien des habitants du nord du Lot regrettent les difficultés à se déplacer, facilement et en toute sécurité, à pied ou à vélo, pour de courts trajets. Contrairement à d’autres territoires, les cheminements piétons et cyclistes sont peu nombreux.

Entre nos hameaux et nos centre-bourgs, la circulation piétonne ne peut souvent se faire qu’en empruntant la chaussée d’une voie routière, étroite et fréquentée. L’inconfort et l’insécurité amènent, la plupart du temps, les habitants à renoncer à la marche pour prendre leur voiture, même pour quelques centaines de mètres. Et que dire, lorsqu’il s’agit d’enfants, de jeunes ou de personnes âgées non motorisés !

Aménager des cheminements doux

Cauvaldor a entrepris un document d’urbanisme ambitieux (PLUI-H) qui traite entre autres des questions de mobilités. Ce cadre est donc parfait pour définir un « schéma d’aménagement des cheminements doux » sur les 79 communes concernées. Le choix a été fait de mobiliser les élus de chaque commune, en bénéficiant de l’appui d’un groupe de travail. Ainsi, la collectivité devrait faire l’économie d’un bureau d’études, pour recenser et caractériser tous ces petits projets de liaisons douces, qui concernent uniquement, rappelons-le, les déplacements du quotidien (courses, écoles, travail…).

Construire un tel schéma global permettra aussi d’aller chercher des financements (État, Région…) bien plus facilement qu’avec des projets individuels. Le Gouvernement a d’ailleurs décidé, dans sa politique des transports, de donner une priorité absolue à l’amélioration des mobilités du quotidien.

Une soixantaine de projets identifiés

L’étude des besoins dans chaque commune a démarré en décembre dernier. Actuellement, une soixantaine de projets ont été identifiés dans une trentaine de communes. Le recensement des besoins touche à sa fin. Quelques communes sont encore en identification de leurs besoins. Les dernières fiches-projets devraient nous parvenir dans les prochaines semaines.

Soulignons que pour ce travail la mobilisation des élus, et des habitants qui s’y sont associés, a été remarquable. Elle prouve une nouvelle fois que des territoires ruraux sont capables de prendre leur destin en main. »

Raphaël DAUBET, Vice-Président Aménagement de l’espace, Urbanisme, Habitat et Transport

1 commentaire pour “Un « schéma d’aménagement des cheminements doux »

  1. Romana
    vendredi, 13 avril 2018 à 09:07

    Vive les cheminements doux ! Les mobilités actives sont à réapprendre. Petits et grands, jeunes et vieux, nous devons y réfléchir pour embellir nos vies et nos villes ou villages.

    Un lien qui peut intéresser nos élus :

    https://www.parlons-velo.fr/video-plan-velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.