Édouard Philippe à Cahors

Le premier ministre Edouard Philippe est arrivé hier soir à Cahors. Jusqu’à vendredi soir, avec ses conseillers ainsi qu’une partie du gouvernement, il va s’immerger dans le département à la rencontre des habitants et des élus.

Le «dépaysement» de Matignon à Cahors a commencé hier soir. Le Premier ministre Édouard Philippe est arrivé dans le chef-lieu du Lot peu avant 19 heures. Le boulevard Gambetta et l’Hôtel de ville avaient beau s’être parés des lumières de Noël, le temps n’était pas à la fête, une pluie froide accueillait le chef du gouvernement. «On croirait un temps de Normandie» plaisantera avec un grand sourire l’ancien maire du Havre à une Cadurcienne qui lui souhaitait la bienvenue.

Accueilli par Jean-Marc Vayssouze, le maire de Cahors et Aurélien Pradié, le député du Lot, le Premier ministre qui était accompagné de Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, s’est aussitôt immergé dans la réalité cadurcienne. Cela a débuté par une présentation sur un écran dans le bureau du premier magistrat, des projets engagés sur l’agglomération et s’est poursuivi dans la salle du conseil municipal lors d’une rencontre avec les élus locaux et communautaires.

«J’ai pu m’entretenir avec des maires de petites communes rurales, l’accueil a été chaleureux, cordial» résumera un peu plus tard, Édouard Philippe devant les journalistes massés sur le parvis de la mairie. Et le Premier ministre de rendre un hommage appuyé aux élus de terrain : «Leur engagement est tout à fait admirable».

Durant ces deux jours et demi passés dans le Lot avec ses conseillers et une douzaine de ministres et dont le temps fort sera, ce jeudi, la tenue de la Conférence des territoires délocalisée au parc des expositions de Cahors-Lalbenque, Edouard Philippe entend bien rencontrer les Lotois.

Vendredi, il devrait sillonner le département du nord au sud, de Gourdon à Figeac, de Rocamadour à Biars-sur-Cère et évoquer avec ses interlocuteurs, les questions liées à l’enseignement, au tourisme, à la culture, et bien sûr les problématiques agricoles du Lot rural. «Je vais multiplier les rencontres pour aller, au fond, vers les Français, pour un beau moment d’échanges».

Un programme chargé qui commencera ce matin au conseil départemental pour évoquer le plan du gouvernement en matière d’aménagement numérique des territoires. Dans le même registre, il assistera à la signature du contrat entre Orange et les trois départements Lot-Aveyron-Lozère puis présidera la Conférence des territoires.

Mais hier soir, en sortant de la mairie de Cahors, l’heure était plutôt à la décontraction. Édouard Philippe et Jean-Marc Vayssouze, accompagnés du préfet du Lot,du député et du ministre Jacques Mézard ont traversé le boulevard Gambetta pour entrer dans le pub «Le Bureau» suivis par une forêt de micros et caméras. Quelques selfies avec les clients et le Premier ministre s’est posé pour savourer avec ses hôtes une bière bue à la bouteille, une Ratz du brasseur local. Le ton était donné. Un dîner républicain devait se dérouler ensuite au Balandre, l’une des meilleures tables de la ville.


Le programme aujourd’hui

Aujourd’hui Édouard Philippe débutera par un passage au conseil départementaldu Lot : il présentera le plan du gouvernement en matière d’aménagement numérique des territoires. Suivra la Conférence nationale des territoires (à partir de 10 heures au parc des expositions de Cahors-Lalbenque). Le discours d’introduction du Premier ministre précédera la réunion de l’instance de dialogue. L’après-midi (14 heures-16 h 30) sera consacrée à trois tables rondes : où en est-on de la cohésion des territoires ? Comment assurer l’accès aux services essentiels ? Comment accompagner les projets des territoires ?

2 commentaires pour “Édouard Philippe à Cahors

  1. Nels
    lundi, 18 décembre 2017 à 14:54

    Ils ne sont grand que parce que nous sommes à genoux (E. de la Boétie)
    CENSURÉ !

    • jevouslis
      lundi, 18 décembre 2017 à 15:08

      à Nels et que nous en avons besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.