Une mutuelle communale à Figeac

Résultat de recherche d'images pour "mutuelle communale"C’est une première dans le Lot : la municipalité de Figeac propose une Mutuelle Communale aux habitants. Le maire veut défendre avec ce dispositif «un accès aux soins pour tous». 5 400 Figeacois seraient susceptibles d’en bénéficier.

Jeudi soir, la municipalité organisait une réunion publique pour présenter «Figeac Santé Solidarité», le nouveau dispositif de Mutuelle Communale. Pour le maire André Mellinger, l’objectif de cette complémentaire est d’assurer l’accès aux soins pour tous les Figeacois. «Nous nous sommes aperçus que de plus en plus de gens ne rentrent pas dans un groupe. Toutes les entreprises ont signé des accords avec des grosses mutuelles. À côté de ça, il y a une partie de la population à qui on applique un tarif individuel plus élevé. Ce ne sont pas forcément des personnes défavorisées mais des gens seuls, des retraités, des étudiants, des travailleurs indépendants… L’idée est de regrouper le maximum d’adhérents à un contrat groupe pour avoir le tarif le plus intéressant possible». Pour expliquer le fonctionnement de la Mutuelle Communale, était présent Bruno Laplatine, administrateur de Mut’Com, une association d’adhérents qui a conclu un partenariat avec la Mutuelle du Rempart basée à Toulouse pour répondre à la demande figeacoise. «Ce dispositif existe depuis cinq ans dans environ 2 000 communes en France, des grandes villes comme Bordeaux ou Dunkerque à des villages d’une centaine d’habitants. Il a pour but de proposer une mutuelle moins chère aux administrés, de 20 à 30 %, avec des garanties équivalentes».

Selon une première étude, près de 5 400 Figeacois seraient susceptibles de bénéficier de cette Mutuelle Communale. «Il y a un vrai volet social, par exemple pour les familles nombreuses au-delà du 3e enfant, la mutuelle est gratuite» précise André Mellinger. C’est d’ailleurs au centre social de Figeac place Vival, que se tiendront des permanences une fois par semaine, le mardi à partir de début juillet. Le dispositif est ouvert à tous les Figeacois et habitants des communes limitrophes. «Nous sommes des facilitateurs. Le dispositif n’a pas d’impact sur les finances communales» souligne André Mellinger.

 
Audrey Lecomte La Dépêche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.