Accueil des « migrants » à Gourdon

logo accueillant 1

Pour le maintien de l’accueil des « migrants » à Gourdon

le texte ci-dessous est aussi sur le site

http://soutiens.enresistance.fr/

Vous  pourrez y signer cet appel et laisser vos coordonnées si vous le souhaitez

Vous pouvez également le relayer sur Facebook et Twitter pour les plus branchés

merci d’avance

Merzouk

Nous citoyens, habitants du Lot, tenons à réaffirmer notre engagement pour l’accueil des migrants.

Depuis le 1er mars dernier, suite à la décision du gouvernement de mettre en place des « Centres de mise à l’abri » sous prétexte de désengorger les camps de Calais et Grande-Synthe, la commune de Gourdon a accepté l’ouverture sur son territoire d’un Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO).

La commune a ainsi pu honorablement accueillir dans l’urgence une famille et des jeunes gens d’origine Afghane en provenance de Calais.

Au côté des associations caritatives, une partie de la population a traduit sa solidarité avec les migrants par la création d’un comité de soutien. De nombreux bénévoles ont également tendu la main, et généreusement proposé des aides de toute nature. Tous oeuvrent pour qu’un accueil digne des valeurs de la République leur soit offert.

Par ailleurs, le CEIIS (comité d’études et d’informations pour l’insertion sociale), association mandatée par l’État, répond aux besoins prioritaires des migrants et les accompagne sur le plan de leur demande d’asile.

Un mois plus tard, fin mars, dans la précipitation, la commune a dû faire face à l’arrivée de 19 nouvelles personnes suite au démantèlement, la veille, du camp de Stalingrad à Paris. Les conditions d’accueil sont alors devenues difficiles pour tous : migrants, municipalité, citoyens…(trouver en moins d’une journée des lits, des couvertures, de la nourriture…).

Ces circonstances ont poussé le Maire de Gourdon à demander, dans une lettre ouverte à la Préfète du Lot, la suspension temporaire du transfert de migrants vers la Commune. Alors même qu’il s’agissait pour le Maire de Gourdon d’attirer l’attention des services de l’État sur le fait que les conditions n’étaient pas réunies pour accueillir dignement les migrants, la Préfète du Lot a décidé de « bloquer » tout nouvel accueil à Gourdon.

Nous refusons que l’accueil des migrants à Gourdon fasse l’objet d’un règlement de compte politique et demandons par conséquent le maintien du Centre d’Accueil et d’Orientation de Gourdon. Nous appuyons madame le Maire de Gourdon qui est toujours volontaire pour participer à l’effort de solidarité nationale (Voir le communiqué sur le site internet de la commune de Gourdon).

Nous, citoyens exigeons en outre des moyens en rapport avec la situation :

  • pour échanger avec les arrivants (traduction, alphabétisation, livrets bilingues…) ;

  • pour coordonner les actions des bénévoles et des soutiens.

Nous, citoyens exigeons également la transparence des fonds alloués pour l’accueil ;

Nous appelons les citoyens du Lot à se mobiliser pour transmettre cet appel et lutter sans aucune forme de discrimination contre toutes les précarités.

Gourdon, le 18 avril 2016

Le collectif de soutien aux migrants

Un reportage cinématographique sur le C.A.O. (Centre d’Accueil et d’Orientation) et sur le collectif a été réalisé par les ”Actualités Locales au Cinéma”. Il est projeté au cinéma de Gourdon et ci dessous:

.

ALC Gourdon 32 – Le Centre d’Accueil et d’Orientation de Gourdon from panoramatv on Vimeo.

2 commentaires pour “Accueil des « migrants » à Gourdon

Les commentaires sont fermés