Cahors : Concert événement en l’église Saint-Barthélémy

.Le Stabat Mater d’Antonin Dvořák est au programme le dimanche 26 novembre, à 17 h.

Ce Stabat Mater, que Dvořák entreprit d’écrire en 1876, à la mort de sa fille nouveau-née Josefa est une œuvre majeure qui reçut un accueil triomphal à Londres  en 1883  et  qui contribua grandement à la renommée internationale de ce très grand compositeur. Elle sera interprétée à Cahors dans sa version initiale pour piano, chœur et solistes par l’Ensemble Vocal Acontretemps, dirigé par Guy Zanezi ce dimanche 26 novembre, à 17 h, en l’église Saint-Barthélémy, avec quatre prestigieux solistes. Les Lotois se souviennent sûrement de la très belle prestation cet ensemble toulousain qui était venu interpréter un « Requiem Allemand » de Brahms l’année dernière à la même époque. Créé en 1995 par Guy Zanesi, il regroupe une quarantaine de chanteurs amateurs recrutés sur audition. Leur chef a le souci constant d’obtenir du chœur une couleur vocale de qualité et une grande précision dans l’exécution musicale, tant sur le plan de la justesse que du phrasé. Ils seront accompagnés cette fois par quatre magnifiques solistes bien connus des mélomanes et des fidèles de « Graines d’Etoiles Lot » car ils ont tous participé à des concerts de cette association qui les ont révélé aux Lotois. Anaïs Constans, soprano, qu’on ne présente plus tellement elle a accumulé les prix et les distinctions internationales (dont la nomination aux victoires de la musique en 2015 et le 3ème prix du concours Opéralia, dirigé par Placido Domingo). Julien Véronèse, baryton, nominé aussi aux Victoires de la Musique Classiquedans la catégorie « révélation artiste lyrique » en 2012. Paul Crémazy, ténor formé au Cnipal et dans les Ateliers de l’Opéra de Paris tenait le rôle du « brésilien » dans « La Vie Parisienne… ou presque » en septembre à l’auditorium et enfin Cristelle Gouffé, mezzo-soprano second prix du concours de chant organisé par le Rotary Club à Toulouse en 2015, elle participe  régulièrement en tant  que  soliste aux Cantates sans filet de J.S. Bach avec Michel Brun à Toulouse, et à de nombreuses productions. On a déjà entendu son timbre inoubliable aux côtés du Choeur Départemental et de la Chorale de Cahors en juin dernier. Ils seront accompagnés au piano par Franck Magné, premier prix de piano, de  musique de chambre, d’accompagnement et d’écriture au  Conservatoire  de  Toulouse où il a enseigné la composition de musique de film pendant dix ans. Il  est actuellement professeur de piano, chef d’orchestre et compositeur et arrangeur pour des spectacles et des courts-métrages. Un concert à ne manquer sous aucun prétexte.

> Prix des places : 15/8 euros (Etudiants, demandeurs d’emploi, moins de 16 ans).

> Réservations au :  06 85 62 58 76 et sur le site www.acontretemps.fr

 Médialot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.