Ce dimanche ouverture de la chasse

Le département compte 7 800 chasseurs. Sans attendre cette journée, la plupart ont déjà participé à des battues.

Les plus vaillants seront postés, comme le permet la réglementation, une heure avant le lever du jour. Même si leur nombre a décru ces dernières années, la cohorte des chasseurs dans le département du Lot reste toujours imposante : «7 800 chasseurs» selon le dernier décompte fourni par André Manié, le président de la Fédération départementale.

La chasse est donc ouverte ce matin avec en ligne de mire du petit gibier, lièvre, lapin, faisan, palombes entre autres. Pour le grand gibier, les chasseurs ont déjà sorti leur arme du râtelier dès le 15 août, en particulier pour traquer le sanglier, sans compter les tirs d’été qui ont rythmé les derniers mois. Pour le président André Manié, cette ouverture générale ne changera pas la donne : «Pour 60 % de nos chasseurs, habitués à participer aux battues, ce sera un dimanche ordinaire», commente-t-il. N’empêche, il y aura davantage de monde sur le terrain, pour arpenter la campagne. Il n’y aura pas de gelée blanche dans les combes comme il y a trente ou quarante ans, le climat a changé mais cela ne devrait pas jouer sur la densité de la faune.

Des chasseurs qui auront en tête, André Manié l’assure, les recommandations de sécurité rappelées ces derniers mois. «Dans notre schéma départemental de gestion cynégétique acté pour six ans, nous avons mis l’accent sur la sécurité», rappelle-t-il. Et ce ne sont pas que des écrits sur un document : la fédé a procédé à une formation de tous les directeurs de battue. «Une piqûre de rappel», dit André Manié. 2 000 directeurs de battue ont été conviés à des sessions de formation dispensées au cours d’une soixantaine de réunions. Une mobilisation sur les bons gestes de prévention qui devrait éviter des incidents malheureux.


Le prix du permis national divisé par deux

Le prix du permis de chasse national, qui était de 414 €, a été divisé par deux par le gouvernement : «Son prix a été ramené à 205 €, ce qui permet de chasser dans tous les départements», se félicite André Manié.

J-M. F. La Dépêche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.