Conseil Vallée du Lot et du vignoble

La première question à l’ordre du jour du conseil communautaire du 20 décembre a concerné l’élaboration du programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA) au Syded du Lot. Le président Serge Bladinières souhaite confier l’élaboration au Syded, il rappelle qu’il faudra un à deux ans de réflexion car les modifications de la collecte seront conséquentes, taxes ou redevance incitatives à mettre en place (un cabinet sera désigné, une concertation avec les autres CDC est prévue en 2019 ou 2020). C’est adopté à l’unanimité.

Dans le secteur enfance jeunesse, les conseillers ont adopté à l’unanimité le tarif 2018 pour le projet jeunes, atelier cinéma/clip musical, participation proposée 20 € par enfant. Même unanimité pour la vente de terrains dans la zone d’activités de La Paganie à Puy-l’Évêque, 10 € le m2, un de 355 m2 et le second de 1 177 m2 ; ainsi que sur la rénovation de la maison de services au public : le président sollicite de demander en complément des financements obtenus, une participation au titre du FNADT, de 105 392 €. Sur l’achèvement de la procédure d’élaboration du PLU de Vire- sur-Lot engagé avant le 27 mars 2017, il est proposé au conseil communautaire d’autoriser le président à signer tout acte nécessaire à la mise en œuvre de cette délibération. Accord unanime là encore. En revanche, il y a deux abstentions pour la participation financière de la CDC pour l’étude de définition de la stratégie oenotouristique d’un montant de 8 000 € entre le Grand Cahors, la CDC et l’inter profession. Quant à l’accès aux données de Flux Vision Tourisme… le président propose d’établir une convention avec Lot Tourisme pour une durée de deux ans, 2018-2019 avec participation financière de la CCVLV de 2 500 € par an. C’est adopté à l’unanimité, comme le conventionnement entre la CDC et le syndicat AOC Cahors, pour définir qui fait quoi et qui paye quoi : le président informe que l’entretien du matériel implanté sera assuré par le syndicat AOC, le président demande de pouvoir signer la convention et ses avenants éventuels.

Dans le cadre du protocole transactionnel entre la CDC et Virbent, cette dernière a sollicité la CDC afin qu’elle lui accorde ses garanties financières d’un montant de 65 000 € : quatre conseillers ont voté contre, cinq se sont abstenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.