Inauguration de la Maison de Santé à Prayssac. Une MSP c’est quoi?

Au cœur du village de Prayssac a été inaugurée la maison de santé communautaire de la Vallée du Lot et du Vignoble, le samedi 9 février à 10 h, en présence de M. le Préfet du Lot, des deux députés M. Aurélien Pradié et Mme Huguette Tiegna, de Mme la sénatrice Angèle Préville, du président du Conseil Départemental Serge Rigal, de la déléguée de la Région Geneviève Lasfargues, de la déléguée territoriale de l’ARS Laurence Alidor, de la vice-présidente du Département Véronique Chassain, de Serge Bladinières, président de la communauté de commune et de Mme le maire Fabienne Sigaud ainsi que de nombreux maires, des élus, des professionnels de santé et des habitants de la vallée.

Après la traditionnelle coupure du ruban, le Dr Jean-Luc Lavayssière, initiateur du projet, accompagné de l’architecte du bâtiment Franck Martinez a invité le public présent à la visite de ce bel espace, aéré, clair, fonctionnel, chaleureux, en pierre massive rehaussée par du béton « où il fait bon travailler » dira-t-il et que l’architecte a voulu réaliser, avec des entreprises locales, comme un menhir des temps modernes posé sur des pierres dressées rappelant les nombreux dolmens autour de Prayssac.

Dans son discours, le Dr Jean-Luc Lavayssière a rappelé que ce lieu est le résultat d’un travail collectif assidu, depuis 2007 avec Michel Lolmède, maire de l’époque, une infirmière, un interne, un kiné et un dentiste et le résultat d’aujourd’hui est au-delà de ses espérances puisque 30 praticiens y exercent. Il a rappelé que le travail d’équipe en coordination se fait au quotidien « autour de la cafetière ». Cette maison est un lieu de formation où sont accueillis de jeunes internes. Il a regretté que le cabinet de radiologie n’ait pu être installé.

Prises de parole

Les visiteurs ont été invités à rejoindre l’espace Maurice Faure plus spacieux pour accueillir les habitants pour les prises de paroles des élus en présence de nombreux habitants. Mme Fabienne Sigaud, maire de Prayssac, a remercié toutes les personnalités présentes et dit son grand plaisir de voir aboutir ce remarquable projet qui est l’aboutissement d’un travail de longue haleine dont le Dr Lavayssière a été le catalyseur infatigable. Elle a dit sa fierté que « cette maison de santé soit structurante pour la Vallée car elle vise à maintenir une offre de soins de qualité pour sa population mais aussi à renforcer l’attractivité du territoire ».

Serge Bladinières s’est dit « particulièrement heureux de voir ce monde rural qui s’ouvre et se transforme avec tous les services de proximités » déjà créés et a rappelé tous les investissements réalisés par la communauté de communes qui a porté ce projet de maison de santé. Il a énuméré toutes les créations pour l’enfance, pour le développement économique, le tourisme. M. Serge Bladinières a évoqué la belle avancée humaine qu’ont lancée il y a 9 ans, Michel Lolmède et Jean-Luc Lavayssière avec cette décision de construction d’une MSP alors que cela semblait impensable. Il revient sur cette construction qui a coûté 1 730 000 € HT, l’État a financé 590 000 € d’aide, la région 130 000 €, le Département 40 000 € et la commune qui a offert gratuitement le terrain avec la prise en charge des aménagements des terrains d’accès et les éclairages extérieurs.

Mme Laurence Alidor de l’ARS s’est déclarée heureuse de cette inauguration qui est une garantie d’offre de santé par une meilleure prévention. Elle est une preuve de l’efficacité des financements qui accompagnent les porteurs de projets car aujourd’hui 30 professionnels, variés, compétents officient dans cette MSP au projet innovant avec un travail en coopération, un dépistage des fragilités, une éducation thérapeutique, un lieu en contact avec l’Université et de formation pour ses jeunes internes.

Mme Geneviève Lasfargues, déléguée de Mme Carole Delga, présidente de la Région, a félicité tous ceux qui travaillent et se sont mobilisés pour la création de ce lieu de qualité remarquable qui répond au besoin de la population. La Région a soutenu 15 projets de MSP afin de lutter contre les déserts médicaux.

Après les félicitations à tous les partenaires pour cette belle réalisation, Serge Rigal a félicité particulièrement l’architecte qui a su donner une ambiance de « zénitude » à ce lieu où l’on se sent bien. « Pour le Département l’humain est au centre de nos préoccupations ». Il faut en moyenne 6 à 7 ans pour réaliser un projet, celui-ci a rassemblé, évolué et c’est là une belle réussite. Dans le Lot deux MSP sont en construction, c’est la preuve de la dynamique pour la médecine d’aujourd’hui et qui évolue avec la télémédecine et la radio (qui n’a pu se faire ici mais on y reviendra avec le temps) avec le Très Haut Débit d’ici 2022. Le département travaille assidûment dans ce domaine. La sénatrice Mme Angèle Préville, pour elle, ce projet dénote une belle philosophie de vie, une intelligence collective. Elle a félicité tous les élus et les partenaires pour cette mobilisation contre les déserts médicaux. Cette MSP répond bien aux besoins actuels, aux attentes des professionnels avec un travail facilité et adapté. « Elles ancrent de manière pérenne une offre de soins dans nos territoires et c’est là l’essentiel ». M. Aurélien Pradié a félicité les acteurs pour cette réalisation : « J’ai un profond respect pour ce que vous avez fait dans cette mission d’intérêt général ». Il a longuement évoqué les difficultés, les réticences pour la construction de celle de Labastide-Murat, il y a 10 ans, et qui aujourd’hui va s’agrandir. « II faut avoir raison avant les autres » et il ne doute pas qu’il en sera de même ici.

C’est M. le Préfet qui va conclure ces nombreuses prises de paroles. Après les félicitations à tous pour cette belle réalisation, il va affirmer que pour l’État, la bonne réponse aux difficultés est la coopération et la solidarité, elle doit se penser au niveau d’un bassin de vie ou à l’échelle du département. En ce qui concerne le champ de la santé, les aides sont très soutenues. Cet équipement médical est le résultat de la solidarité nationale. Il y a peu de pays, qui comme le nôtre, aide les médecins.

C’est la solidarité nationale qui est financée avec une partie de nos impôts. Un bon état d’esprit est un bon facteur de réussite. Un apéritif a été proposé et de nombreux échanges ont pu se poursuivre.

ActuLot

La maison de santé pluridisciplinaire (MSP) de Prayssac.

Les Maisons de santé pluriprofessionnelles en Occitanie

Dans le cadre du Plan national d’accès aux soins, l’Agence régionale de santé soutient le développement de ces maisons de santé qui facilitent l’accès aux soins dans nos territoires et qui créent des conditions d’exercice plus attractives pour les professionnels de santé.
Corps de texte

A ce jour, 106 maisons de santé pluriprofessionnelles sont en activité partout en Occitanie. Leur développement s’est fortement accéléré ces dernières années : il y en avait moins de 10 en 2010 dans la région. Actuellement, 33 maisons de santé supplémentaires sont en cours de déploiement dans la région. Avec les 11 nouveaux projets qui viennent d’être validés, la région Occitanie devrait compter 150 maisons de santé en Occitanie ouvertes d’ici 2020-2021.

Un mode d’exercice en équipe

Une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) c’est avant tout une équipe de professionnels médicaux et paramédicaux qui portent ensemble un même projet de santé au service de la population locale. Au sein d’une maison de santé, la coordination des activités de soins permet d’améliorer la qualité de prise en charge des patients. Les tâches administratives y sont mutualisées. Ces atouts concrets favorisent l’accès aux soins partout dans nos territoires.

Les professionnels de santé qui exercent  au sein de ces équipes de soins répondent chaque jour aux besoins de santé quotidiens des usagers, mais ils déploient aussi des actions de prévention et de nouveaux services de santé. Au sein de ces nouvelles structures, des dispositifs de consultations avancées sont par exemple voués à se développer, pour faciliter l’accès à certains soins spécialisés.

Un levier pour l’accès aux soins dans tous les territoires

L’Agence Régionale de Santé accompagne les professionnels de santé et les élus porteurs de ces nouveaux projets dans chaque territoire, notamment avec les équipes de ses 13 délégations départementales.

150 maisons de santé en Occitanie ouvertes d’ici 2020-2021

En Occitanie, les nouveaux projets de Maisons de santé sont d’abord étudiés par les acteurs locaux, dans chaque département. Ils sont ensuite soumis à un Comité régional de sélection piloté par l’Agence régionale de santé en associant la Préfecture de région, les représentants des professionnels de santé et des usagers, le Conseil régional, les Facultés de médecine de Montpellier et Toulouse. Cette instance de concertation régionale s’assure de la pertinence des projets, et de leur cohérence avec les orientations du Projet régional de santé, feuille de route de la politique de santé en région..

Un soutien financier de l’ARS

L’ARS a engagé en 2017 un financement global de plus de 875 000 pour soutenir le déploiement des maisons de santé en Occitanie.

Cet appui financier est apporté au démarrage des nouvelles maisons de santé pluriprofessionnelles installées en zones prioritaires et dans les quartiers de la politique de la ville (jusqu’à 50 000 € par projet pour le financement d’équipements collectifs médicaux ou informatiques, du volet juridique, de la coordination…). L’ARS finance aussi  la Fédération Occitanie Roussillon des Maisons de Santé (FORMS) qui apporte son expertise dans le déploiement de ces structures. L’ARS organise et finance enfin la formation des coordonnateurs, qui assurent un rôle essentiel dans le fonctionnement quotidien de chaque maison de santé en activité.

ARS

Les professionnels de santé de Catus s’unissent pour mieux nous soigner

Grand Figeac. Le centre de santé intercommunal va accueillir de nouveaux médecins

 

Une maison de santé pluri-professionnelle à Souillac

Journée sport/santé/nutrition à la Maison de santé du causse de Labastide-Murat


.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.