Le lac de Catus

.

Encore à sec, le lac de Catus totalement nettoyé, vit ses dernières semaines de travaux, avant une remise en eau prévue d’ici l’été. Pour reconstituer le cours naturel du ruisseau le Vert et éviter tout envasement futur du site, une digue et un chenal viennent d’être réalisés.

Après sept mois de travaux, l’impressionnant chantier de restauration du lac de Catus s’achève par une étape cruciale : le transfert du ruisseau le Vert dans son nouveau lit. «50 ans après, on répare l’erreur historique d’avoir mis le lac sur le bras du ruisseau» s’est félicité hier sur place, le maire de Catus, Claude Taillardas. A ses côtés, le président du Grand Cahors, Jean-Marc Vayssouze a salué «ce projet exemplaire» d’1,9 million d’euros pour lequel la communauté d’agglomération est maître d’œuvre.

«Le lac Vert est un élément important du développement touristique, le seul qui peut accueillir des activités de baignade, de pêche, de promenade, a rappelé Jean-Marc Vayssouze. C’était très important pour nous d’engager ces travaux parce qu’il y avait un vrai problème d’envasement. On a l’obligation d’en faire un projet à la fois expérimental et le plus en lien aujourd’hui avec la restauration des continuités écologiques».

Une digue qui sera enherbée a été réalisée entre le ruisseau et le lac

Pour reconstituer le lit du ruisseau et le séparer du lac vidangé en juin dernier, une digue a été réalisée. Immergée en profondeur d’une vingtaine de mètres, cette voie piétonne sera prochainement enherbée.

Au bord du lac encore vide, du sable blanc acheminé depuis le bassin d’Arcachon vient d’être livré. Les travaux doivent se poursuivre encore quelques semaines avant la remise en eau du lac et la réouverture à la baignade. «On est fier et heureux de retrouver le lac dans une telle configuration» a conclu Claude Taillardas. Avant le bonheur des estivants, s’ajoutera celui des pêcheurs de Catus qui comptent bien faire l’ouverture de la truite à la mi-mars.


On attend la pluie…

Les grands travaux du lac Vert doivent normalement s’achever dans quelques semaines, en janvier 2017. «Tout devrait être prêt pour cet été» se félicite le président du Grand Cahors, Jean-Marc Vayssouze qui a même promis de se jeter à l’eau à l’occasion de la réouverture du site. «On attend que l’eau monte maintenant». Le remplissage du bassin se fera en effet de façon naturelle, au gré des précipitations. La pluie est donc vivement attendue à Catus d’ici le début de la saison estivale.

Le point sur les travaux du lac de Catus

4 commentaires pour “Le lac de Catus

Les commentaires sont fermés