Le musée Ratier : un musée plus grand en projet

 Le musée Paulin Ratier est tenu par plusieurs volontaires passionnés qui assurent son ouverture. Depuis 2013, les locaux sont situés 16 rue Caviale. Cependant, les bénévoles s’apprêtent à déménager : ils devraient quitter les lieux d’ici fin 2019-début 2020, pour investir leurs nouveaux locaux place Michelet, vers Pâques prochain. La manœuvre devrait permettre d’agrandir le musée et d’enrichir ses acquisitions : aux documents retraçant l’histoire de l’entreprise, aux différentes collections d’hélices et aux productions extra-aéronautiques devraient notamment s’ajouter de nouvelles hélices d’avant 1914. La pièce maîtresse étant une voiture Ratier qui a été restaurée sur le temps de loisir des bénévoles (soit 2 500 heures de travail) et qui ne pouvait être exposée dans l’ancien musée, faute de place.Mais la véritable nouveauté de cet espace sera le local bricolage, qui devrait permettre aux bénévoles de s’en donner à cœur joie : «On est allés à la pêche chez l’amicale des anciens de Ratier», a déclaré Pierre-Michel Decombeix, un des responsables de l’association. «Ce musée, c’est en l’honneur de tous les Figeacois qui ont travaillé là», a-t-il ajouté.

Au total, 5 000 à 6 000 visiteurs poussent les portes du musée chaque année. Une preuve que Ratier constitue, comme Pierre-Michel Decombeix aime à le rappeler, «un petit bout de l’histoire de Figeac». Au moins tout autant que Champollion, ou le magret de canard.

Juliette Lefèvre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.