les étudiants en médecine en renfort au SAMU de Toulouse

Répondant à l’appel du CHU de Toulouse, des étudiants en médecine prêtent main forte au SAMU pour intensifier la régulation, ultra sollicitée en cette période de propagation de l’épidémie de coronavirus.

L’appel a été lancé par l’hôpital de Toulouse via les réseaux sociaux. Et il a été entendu.

Une trentaine d’étudiants en médecine toulousains travaille actuellement à la régulation du SAMU 31. Un renfort appréciable en cette période où le nombre de cas de personnes infectées par le coronavirus va croissant.

Créée il y a une semaine, la cellule Covid 19 de l’hôpital Purpan croule littéralement sous les appels. Des pics pouvant aller jusqu’à 150 appels par heure ! Au bout du fil, une majorité de personnes présentant des symptômes mais pas de nature inquiétante. “Il faut surtout les rassurer“, explique Florent Battefort, médecin régulateur. “Une petite part des appels présentent des signes plus graves, et là, on envoie une équipe du SAMU à domicile. Enfin, une plus petite partie encore décrivent des problèmes beaucoup plus préoccupants, et pour eux, on envoie une ambulance pour les ramener à l’hôpital“. 

© Jean-Pierre Duntze/FTV
© Jean-Pierre Duntze/FTV

Toute aide supplémentaire pour trier et orienter les malades est en tout cas précieuse. “C’est une crise sanitaire, j’apporte mon aide“, explique Antoine Pauchet, interne en médecine à Toulouse, “pour moi, ça coule de source“.
Bien sûr, les médecins ne sont jamais loin des volontaires. En cas de doute, c’est le médecin régulateur qui vient prendre le relais et évaluer la situation.

Tout laisse en tout cas à penser que ce type de contributions va continuer de s’avérer nécessaire dans les semaines à venir, le pic de l’épidémie n’ayant pas encore été atteint en Occitanie.

 

Laisser un commentaire