Les leçons du grand incendie de l’été

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

.

En septembre 2018, le Lot a été touché par un incendie dévastateur, dans le secteur Cajarc-Gréalou-Cadrieu. 180 hectares ont été carbonisés et des moyens humains et matériels très importants ont été engagés pour venir à bout du sinistre : 290 pompiers volontaires et professionnels engagés, 110 véhicules provenant de 4 départements et 6 avions bombardiers d’eau. Six mois après, on peut tirer les enseignements de ce sinistre. Dans les zones de pâturage, entretenues par des troupeaux de brebis, les flammes n’ont fait que lécher la végétation sans la condamner définitivement. L’herbe a déjà repoussé, les arbres ne sont pas condamnés. Les secteurs qui étaient embroussaillés, eux, ont été réduits à l’état de cendres et les stigmates de l’incendie sont encore très présents.

  • 20 associations foncières pastorales ont été créées sur les communes de Luzech-Labastide-du-Vert, Bélaye, Calès, Les Arques, Lherm, Lalbenque, Nuzéjouls-Espère, Gréalou, Nadillac-Cras-Saint-Martin-de-Vers, Bouziès- Saint-Cirq-Lapopie, Cahors-Flaujac-Poujols, Figeac-Capdenac, Escamps, Cénevières-Saint-Martin-Labouval, Marcilhac-sur-Célé et Sauliac-sur-Célé, Floirac, Lugagnac-Crégols.
  • 4 000 hectares sont aujourd’hui réhabilités
  • 1 500 propriétaires
  • une cinquantaine d’éleveurs sont engagés dans cette démarche.

Le Département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.