Marchés ouverts

Conformément aux annonces du Premier ministre du 23 mars, les marchés couverts et de plein air du département sont fermés. Néanmoins, dans des cas exceptionnels, il est permis au préfet, sur avis des maires, de déroger à cette interdiction, notamment dans les communes non pourvues de commerces de proximité, et sous réserve du respect des règles de distanciation sociale.Les maires de certaines communes ont fait une demande de dérogation afin de maintenir le marché. À cet égard, le préfet a accordé une dérogation à la fermeture des marchés de ces communes:

  • Beauregard, les mardis en fin d’après midi
  • Cazals, les dimanches matin
  • Concots, les dimanches matin
  • Luzech, les mercredis matin
  • Montvalent, les samedis matin
  • Puy l’évêque, les mardis matin
  • Prudhomat, les mardis après-midi
  • Saint-Germain-du- Bel-air, les vendredis matin
  • St Géry-Vers, les dimanches matin
  • Théminettes, les vendredis en fin d’après-midi
  • Vayrac, les jeudis et samedis matins

Le Préfet

10 commentaires pour “Marchés ouverts

  1. jeudi, 26 mars 2020 à 07:52

    Bien que conscient que les marchés soient utiles pour une partie de la population il me semble, mais c’est bien sur mon point de vue, qu’ils sont aussi un vecteur de la contamination car cela engendre une sortie supplémentaire et je m’interroge aussi sur la notion de: ” il est permis au préfet, sur avis des maires, de déroger à cette interdiction, notamment dans les communes non pourvues de commerces de proximité, et dans la liste beaucoup de communes ont des commerces de proximité! Je sais que les maires sont soucieux du confort de leurs administrés mais là ils prennent un risque que personnellement je ne peux comprendre. Pour les râleurs je rappel que tous les jours des personnes se battent dans nos hôpitaux pour sauver des vies aux dépend de la leur alors soyons un peu plus solidaires. Il faut rester chez vous!!!!

    • stephane bonneval
      jeudi, 26 mars 2020 à 10:29

      ON oblige les gens a aller aux supermarché :
      Au supermarché, on utilise tous le même caddie ou le même panier… au marché, non,
      Au supermarché, on ouvre et ferme tous les mêmes frigos/congélos… au marché, non
      Au supermarché, on choisit tous nous mêmes nos fruits et légumes… au marché, non
      Au supermarché, on les pèse tous en pianotant sur le même clavier… au marché, non
      Au supermarché, on respire tous le même air confiné… au marché, non
      Au supermarché, un nombre important d’intermédiaires manipule vos produits… au marché, non
      En pleine crise sanitaire, au supermarché, on peut continuer de faire ses courses… au marché, non !
      Cherchez l’erreur…

      • jeudi, 26 mars 2020 à 11:47

        Mais qui oblige les gens a aller au supermarché; il y a aussi dans de nombreuses communes des commerces de proximité boucherie, boulangerie, commerces alimentaires qui souvent proposent des produits locaux et qui eux sont présents tous les jours tout comme des producteurs locaux qui vous livrent. Le problème n’est pas le marché c’est que plus nous sortons plus nous risquons d’être contaminés ou de contaminer les autres c’est mathématique. Bonne journée

      • Restons vigilants
        jeudi, 26 mars 2020 à 17:53

        Sauf qu’au marché de dimanche dernier, à Cazals, les clients continuaient à se servir eux mêmes les fruits et légume, sans protestation des commerçants qui ne semblaient pas avoir saisi les risques de contamination par les mains!

  2. jevouslis
    jeudi, 26 mars 2020 à 11:57

    A Stephane. Bien sur le supermarché est risqué c’est pourquoi on demande aux personnes fragiles de ne pas y aller et aux autres de respecter les distances, de se laver les mains, d’y aller le moins possible.. Mais la contagion se fait essentiellement par des “gouttelettes (sécrétions projetées invisibles lors d’une discussion, d’éternuements ou de toux)”, et aussi par les mains.
    Site du gouvernement
    C’est la raison principale de la nécessité de se laver les mains très régulièrement, répétée par les autorités. C’est aussi le sens des mesures d’éloignement et de distanciation sociale prises depuis la mi-mars et notamment de la distance d’un mètre entre deux personnes jugée comme nécessaire.
    En ce qui concerne la transmission par les objets la transmission est, si elle existe, dans des conditions normales considérablement plus faible, les études qui ont été faites à ce sujet ne sont pas probantes. Mais la précaution est de rigueur: se laver les mains, éviter de les mettre au nez ou à la bouche.
    On a observé que dans les marchés les distances sont mal respectées, c’est pourquoi c’est dangereux.
    Rien n’est sans danger, mais il faut choisir ce qui est le moins dangereux et avoir confiance dans la majorité des scientifiques
    l’internaute

  3. jeudi, 26 mars 2020 à 18:34

    L’AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) de Gourdon continue ses distributions par dérogation de Mme le Maire et M. le Sous Préfet. Ce qui permet aussi de faire vivre les producteurs locaux et de satisfaire les consommateurs désireux de manger bio et local. Nous avons adapté notre dispositif à la situation sanitaire et je pense que c’est possible dans bon nombre de cas sur les marchés en impliquant les gens (responsabilité et civisme) qui souhaitent y participer.

    Bertrand
    http://consomacteurs46.fr

    • vendredi, 27 mars 2020 à 06:07

      Bravo pour votre implication dans un moment qui n’est pas simple. par contre comme vous le décrivez fort justement a la fin de votre commentaire il faut impliquer les “gens” et la encore il y a du chemin a faire! Bonne journée a tous ici sur le blog ou ailleurs
      Christian M.

  4. jevouslis
    jeudi, 9 avril 2020 à 19:12

    le marché de Cahors réouvre dès samedi 11 avril, tout comme dans 24 communes lotoises
    Voici la liste complète à jour, ce jeudi, sous réserve de nouvelles modifications d’ici ce week-end :

    Bagnac-sur-Célé, les mercredis matin ;
    Beauregard, les mardis en fin d’après midi ;
    Bretenoux, les mardis et samedis matin ;
    Cabrerets, les vendredis matin ;
    Cajarc, les samedis après-midi ;
    Castelnau-Montratier-Sainte-Alauzie, les dimanches matin ;
    Catus, les mardis matin ;
    Cazals, les dimanches matin ;
    Concots, les dimanches matin ;
    Gourdon, les samedis matin ;
    Gramat, les mardis et samedis matin ;
    Lalbenque, les samedis matin ;
    Luzech, les mercredis matin ;
    Montcuq en Quercy-blanc, les dimanches matin ;
    Montvalent, les samedis matin ;
    Prayssac, les vendredis matin ;
    Prudhomat, les mardis après-midi ;
    Puy l’évêque, les mardis matin ;
    Saint-Germain-du- Bel-air, les vendredis matin ;
    Saint Géry-Vers, les dimanches matin ;
    Saint-Céré, les dimanches matin ;
    Souillac, les vendredis matin ;
    Théminettes, les vendredis en fin d’après-midi ;
    Vayrac, les jeudis et samedis matins.

    • vendredi, 10 avril 2020 à 07:11

      Bonjour, Comme la vie est courte autant l’écourter un peu plus en multipliant les “occasions” de sortir plus souvent! cette situation est vraiment bizarre alors que l’on nous demande de sortir le MOINS possible tout est fait pour que les gens sortent plus! bien sur il faut se nourrir, bien sur il faut que nos producteurs vivent, bien sur que……… autant de “bien sur” ne justifie pas de mettre notre vie et celle des autres en danger! Car mathématiquement plus nous sortons plus nous risquons de chopper le virus. Et pour celles et ceux qui ne vont pas manquer de dire “Mais les supermarché sont ouverts” je leurs dit: oui mais vous pouvez aussi vous y rendre qu’une fois par semaine et privilégier le drive ou mieux vous allez dans les commerces de proximité qui eux vous assurent un maximum de gestes barrières.
      Bonne journée a tous

  5. une Cazalaise
    vendredi, 1 mai 2020 à 11:06

    manque de rigueur au marché: creer une entree et une sortie. Utiliser du gel Prendre exemple sur le marche voisin de Catus le mardi.
    Soyons tous plus serieux

Laisser un commentaire