Ouverture d’un Funérarium à Salviac dans le Lot, en janvier 2019

Avec le concours de la municipalité, un funérarium doit ouvrir ses portes à Salviac, en janvier 2019 : le point sur la démarche et l’avancement du projet.

Lorsque survient le décès d’un proche, l’un des soucis majeurs est souvent celui de l’accueil de la personne défunte, depuis son décès jusqu’à ses obsèques. Autrefois, le défunt restait chez lui, entouré de ses proches. Cela permettait à chacun, en se regroupant, d’évoquer des souvenirs et de commencer le « travail de deuil ». Le changement du rythme de vie et l’exiguïté de l’habitat moderne font que cela devient de plus en plus difficile. Devant ce constat, « Le Choix Funéraire » a proposé au maire de Salviac et son conseil municipal d’implanter un de ces funérariums modulaires sur la commune. Les élus acceptèrent et facilitèrent le projet dans le cadre de l’intérêt général. L’annonce officielle fut faite lors des vœux de début d’année. Aujourd’hui, à quelques jours de Toussaint, Patrick Jeanjean, gérant local du groupe « Le Choix Funéraire », nous fait part de l’avancement du projet. Il indique que la structure devrait être déposée dès novembre afin que les services municipaux puissent réaliser les raccordements aux réseaux ainsi que les aménagements extérieurs. Les premiers défunts pourront donc y être accueillis en janvier 2019, dès les autorisations administratives obtenues.

Ouvert aux communes voisines

Cette structure sera ouverte aux familles de Salviac, mais également à celles des communes lotoises et périgourdines voisines quel que soit l’opérateur funéraire. Elle accueillera le défunt jusqu’à l’heure de son départ pour la cérémonie religieuse, le cimetière ou le crématorium, et permettra donc aux familles et connaissances de venir se recueillir. Le corps du défunt y sera conservé dans les meilleures conditions. Chaque fois qu’un visiteur se présentera, celui-ci sera installé dans un salon qui permettra un recueillement en toute intimité.

Les services que rendra cet établissement sont d’intérêt général et sont, à ce titre, réalisés sous le contrôle de la préfecture. Mais la gestion en est privée et c’est bien l’équilibre économique d’un tel projet qui fut le plus difficile à trouver tant pour la mairie que pour « Le Choix Funéraire ». Il était, en effet, totalement impossible de demander aux familles de débourser les 1200 € que coûterait l’admission moyenne d’un défunt sur une telle zone à faible densité de population et donc avec peu de décès. La mairie décida alors de mettre à disposition le terrain et prit à sa charge les raccordements aux réseaux et les aménagements extérieurs. Ceci fit tomber d’un tiers le coût d’admission d’un défunt.

Le coût à la charge des familles

De la même manière, « Le Choix Funéraire », s’engage à réaliser une réduction immédiate d’un autre tiers sur la facture des obsèques qu’il réalise (libres aux autres opérateurs funéraires de faire la même chose lorsqu’ils y déposeront les défunts dont ils gèrent les obsèques). Ainsi, dans ce cas, le montant moyen qui restera à charge de la famille sera de 400 €, ce qui en fait un funérarium moins cher que ceux de Cahors, Gourdon et autres villes du département.

Afin de répondre aux différentes questions des familles sur ce nouveau service à la population, « Le Choix Funéraire » y tiendra une permanence tous les mercredis matin dès que la structure sera terminée.

4 commentaires pour “Ouverture d’un Funérarium à Salviac dans le Lot, en janvier 2019

  1. STALIN
    jeudi, 1 novembre 2018 à 13:49

    Pourquoi une autre chambre funéraire à CAZALS, alors que le nombre de décès n ‘est pas très élévé,
    et pourquoi ne pas la faire dans la zone artisanale

  2. Anonyme
    vendredi, 2 novembre 2018 à 14:07

    2 chambres funéraires à 7 km de distance, cela fait beaucoup d’un coup!!!
    bon courage !

  3. ALAIN FAUCON
    dimanche, 4 novembre 2018 à 16:46

    CERTAINEMENT ! CE D’AUTANT QUE CE PROJET PRIVE SUR SALVIAC A ETE ANNONCE ET PROGRAMME DES L”AUTOMNE 2017! A CETTE DATE PERSONNE N’AVAIT CONNAISSANCE D’UN DEUXIEME PROJET ?

  4. Géraud
    jeudi, 8 novembre 2018 à 12:22

    le clochemerle du funéraire ! On dirait la Guerre des boutons entre les Velrans et les Longeverne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.