Réunion de concertation pour l’avenir du bassin du Célé

Le syndicat mixte du bassin Célé – Lot médian lance son nouveau Contrat de rivière pour les cinq prochaines années en prenant en compte l’impact du réchauffement climatique.

Le syndicat du bassin Célé – Lot médian est sur tous les fronts. En plus des travaux d’aménagement qu’il supervise en ce moment dans le lit du Célé au cœur de Figeac, le syndicat a engagé un grand chantier sur la mise en œuvre du prochain Contrat de rivière 2020-2024 (lire aussi notre édition du 27 juin 2019). Une nouvelle étape importante que prépare activement l’équipe présidée par Bernard Laborie et dirigée par Joel Trémoulet. «Nous avons organisé une réunion de concertation avec les élus, les partenaires et les usagers de la rivière réunis au sein du comité de pilotage. Nous sommes contents car une soixante de personnes a participé à cette rencontre de travail animée sous forme d’ateliers thématiques» souligne le président du syndicat Bernard Laborie.

Deux priorités se sont clairement exprimées à l’issue des échanges : «Pour tout le monde, il faut freiner l’eau pour la garder, la notion d’infiltration d’eau est ressortie dans tous les ateliers, trouver les moyens de retarder son écoulement et apprendre à changer nos comportements pour économiser l’eau et puis aussi continuer à travailler sur la qualité de l’eau et poursuivre nos efforts».

 

Un nouveau plan d’actions présenté à l’automne

Surtout, les différents échanges ont permis de placer au centre de la réflexion l’impact du changement climatique. «Il faut prendre en compte cette problématique et revoir les préconisations» ajoute Bernard Laborie qui rappelle les bons résultats obtenus depuis 20 ans et la création du premier contrat de rivière. Le syndicat va établir dans les prochaines semaines un plan d’actions. A l’automne, les actions phare devraient être dévoilées pour une mise en œuvre sur le terrain dès 2020.

A.L La Dépêche

Le site du Syndicat mixte Célé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.